Air France : le SPAF remplace le SNPL au conseil d’administration et annonce ses orientations

© Air France

© Air France

 

Air Info l’avait annoncé dès le 1er Mai et la nouvelle est maintenant officielle : le SPAF (Syndicat des Pilotes d’Air France) confirme remplacer le SNPL (Syndicat National des Pilotes de Ligne) au conseil d’administration d’Air France. Le mouvement annonce un durcissement des positions des pilotes de la compagnie au moment où celle-ci poursuit son redressement financier.

 

« Succès à la fois personnel et syndical », « rejet par les pilotes de la politique de cogestion menée par le SNPL depuis des années », « renoncements successifs » : les termes employés à l’annonce de son élection par Emmanuel Scoffier sont on ne peut plus clairs et annoncent un changement de la ligne politique chez les pilotes d’Air France.

Ceux-ci ont ont élu le représentant du SPAF pour siéger en leur nom au conseil d’administration de la compagnie, avec un score sans appel de 58,2% des voix pour le SPAF, contre 41,8% pour le SNPL.

> Lire : Air France : à J-2 d’une grève « historique », cuisant revers pour le SNPL qui perd son siège au Conseil d’Administration (01/05/2014)

« Par ce scrutin, [les pilotes] ont majoritairement manifesté leur attachement à la défense de leur métier et de leur statut, des valeurs et des engagements portés depuis toujours par le SPAF »,

explique le syndicat qui annonce également les orientations qu’il défendra au conseil d’administration de la compagnie aérienne :

  • La défense de l’emploi pour les pilotes au sein du groupe,
  • La réorientation lisible et ambitieuse de la stratégie d’Air France,
  • La restructuration de l’entreprise pour en finir avec un mode de fonctionnement obsolète afin de garantir une réactivité décisionnelle accrue qui permette de répondre sans inertie aux vrais enjeux du marché.

Le SPAF s’oppose notamment au transfert des pilotes d’Air France vers sa filiale low-cost Transavia aux conditions d’emploi – moins avantageuses – de cette dernière.

De son côté, le SNPL a reconnu sa défaite dès le 2 mai

« il s’agit d’une défaite sévère infligée à notre syndicat »,

écrivait-il écrit dès le 2 Mai, en annonçant une réunion de son Conseil le 15 prochain afin d’en « tirer toutes les conclusions« .

Air France est entrée dans la dernière phase de son plan « Transform 2015 » qui a imposé d’importantes concessions à tous les personnels de la compagnie dont les effectifs ont fondu de plus de 5.000 salariés en 2 ans auxquels s’ajouteront 2.800 autres d’ici à 2015.

La compagnie prévoit un retour à l’équilibre financier dès cette année. Ses activités moyens-courriers notamment restent largement déficitaires et c’est sur ce secteur que se portent principalement les enjeux syndicaux avec la montée en puissance de la filiale low-cost, Transavia, au détriment de la compagnie historique Française, au sein du groupe Air France-KLM.

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire