La grève des pilotes du 03 au 30 Mai n’aura pas lieu : le SNPL lève son préavis

Cockpit d'un Boeing 777-300ER d'Air France. - © Air France

Cockpit d’un Boeing 777-300ER d’Air France. – © Air France


 

Le SNPL, le syndicat des pilotes de ligne qui avait appelé à une grève du 03 au 30 Mai 2014, a finalement levé son préavis aujourd’hui. Les compagnies aériennes Françaises – ainsi que leurs passagers – peuvent se sentir soulagés : la grève de près d’un mois n’aura pas lieu.

 

Votée par 96% des membres du conseil national du SNPL, la levée du préavis met fin à une menace sérieuse pour les transporteurs Français et Air France en particulier, qui avait prévenu qu’elle pourrait annuler jusqu’à 50% de ses vols longs-courriers pendant la période. Dans une lettre ouverte publiée par Air Info, le PDG de la compagnie signalait que le mouvement social était de nature à compromettre le redressement de sa société alors que le groupe Air France-KLM publiait cette semaine une perte nette supérieure à 608 millions d’euros pour le premier trimestre 2014.

De leur côté, les pilotes du SNPL ont obtenu des avancées de la part du secrétaire d’Etat aux Transports, Frédéric Cuvillier, qui a répondu à leurs revendications, notamment sur la loi Diard, votée sous la précédente majorité : celle-ci impose un préavis de 48 heures aux grévistes pour laisser le temps aux compagnies de s’organiser et prévenir leurs clients. Le SNPL demandait un aménagement de cette loi qui avait permis en 2013 à une compagnie comme Easyjet de remplacer les personnels en grève par des pilotes étrangers, rendant inaperçu un mouvement social pourtant très suivi. Le SNPL craignait que de telles pratiques ne se généralisent mais le secrétaire d’Etat aux Transports, tout en précisant qu’il ne pouvait remettre en cause le principe de la libre circulation communautaire, s’est engagé à mettre en place un code de bonne conduite en concertation avec les compagnies aériennes.

Les autres revendications portaient notamment sur un passage facilité pour les pilotes aux filtres de sécurité dans les aéroports, « en passe d’être réglé », mais aussi sur le niveau des taxes auxquelles sont assujetties les compagnies aériennes Françaises, minant leur compétitivité internationale.  Sur ce dernier point, Frédéric Cuvillier à annoncé la création d’un groupe de travail parlementaire chargé de faire des propositions avant l’automne.

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés