Vol MH370 : ce que dit le rapport préliminaire [Texte intégral]

Vol MH370 - Rapport préliminaire - Page 1

Vol MH370 – Rapport préliminaire – Page 1

 

Les autorités Malaysiennes rendent public ce 1er mai le rapport préliminaire sur la disparition du vol MH370 intervenue le 8 Mars 2014. Le bref document de 5 pages apporte des précisions sur la chronologie des événements.

 

Là est d’ailleurs le seul intérêt de ce rapport daté du 09 Avril : l’étude de la chronologie révèle des failles importantes dans le suivi d’un vol tel que le MH370, opéré par un Boeing 777-200ER avec 239 passagers et membres d’équipage à son bord, une heure seulement après son décollage d’un des principaux aéroports d’Asie du Sud-Est.

Ainsi, il aura fallu 17 minutes pour que l’on s’aperçoive de la disparition du vol MH370 et 4 heures supplémentaires pour lancer des recherches actives.

L’appareil a passé la balise IGARI à précisément 01h21m04s, quelques secondes avant que sa signature radar ne disparaisse des écrans Malaysiens à 01h21m13s.

A 01h38, ne voyant pas apparaître le vol MH370 sur ces propres écrans, le contrôle aérien de Ho Chi Minh Ville au Vietnam a alors recherché des informations auprès de la Malaisie, qui a décidé de lancer à cet instant une action auprès des centres opérationnels de Malaysia Airlines à Kuala Lumpur et du contrôle aérien de Singapour, Hong Kong et Phnom Penh.

Aucun de ces centres n’a pu établir un contact avec le vol MH370.

Mais ce n’est que 4 heures après le signalement de sa disparition par le contrôle Vietnamien qu’un centre de coordination de recherches a finalement été mis en place par la Malaisie, à 05h30.

4 heures qui ont suffit au Boeing 777-200ER pour parcourir au moins 2.000 kilomètres dans la direction opposée à celle prévue…

Dès lors, il n’est pas étonnant que dans leur rapport, les autorités Malaysiennes à qui incombaient de tirer les conclusions de l’accident, recommandent au destinataire du document, l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), d’examiner « les bénéfices en termes de sécurité que représenterait l’introduction d’une norme réglementaire pour le suivi en temps réel des appareils de transports aériens civils« .

L’IATA, l’Association Internationale des Transporteurs Aériens, a déjà annoncé qu’en concertation avec l’OACI, elle étudiait la mise en place d’une telle norme et qu’elle rendrait un rapport à la fin de l’année.

> Lire : Disparition du vol MH370 : ce qui va changer dans le transport aérien (03/04/2014)

Après le crash du vol AF447 Rio – Paris, la disparition du vol MH370 est le deuxième événement en 5 ans où est constatée la nécessité de mettre en place un suivi permanent des vols commerciaux.

Mais hormis ces précisions d’ordre chronologique, et comme il fallait s’y attendre, le rapport préliminaire ne fournit aucun élément de l’enquête policière sur les aspects criminels de la disparition du Boeing 777.

Il ne donne non plus aucun détail sur l’altitude du vol MH370 après sa disparition des écrans radars civils alors qu’il continuait d’être poursuivi par les radars militaires Malaysiens, comme le reconnaît une note préliminaire du ministre Malaysien de la défense…

……

Rapport préliminaire des autorités Malaysiennes sur la disparition du vol MH370 (texte intégral)

Cliquer sur un page pour l’agrandir

…….

> Plus sur le vol MH370

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés