Pourquoi airberlin est indispensable à la stratégie d’Etihad

Airbus A320 d'Air Berlin en livrée hybride Etihad à l'aéroport de Norwich (UK) - © 2014 Jon London Photography

Airbus A320 d’Air Berlin en livrée hybride Etihad à l’aéroport de Norwich (UK) – © 2014 Jon London Photography

 

Alors qu’Air Berlin traverse une passe délicate, la deuxième compagnie Allemande reste au coeur de la stratégie d’Etihad en Europe.

Depuis son entrée au capital à hauteur de 29,1% il y a deux ans, Etihad considère Air Berlin comme une pièce maitresse de sa stratégie mondiale.

Ensemble, Etihad et Air Berlin assurent aujourd’hui 56 vols hebdomadaires contre 25 en 2012; elles ont transportés 560.000 passagers sur leurs lignes opérées en partage de codes, générant selon James Hogan, le PDG de la compagnie d’Abu Dhabi, 200 millions d’euros de revenus supplémentaires en deux ans.

Surtout, Air Berlin est devenue le plus gros contributeur au « réseau mondial » d’Etihad, représentant plus de 50% de son trafic passagers en partage de codes. L’Allemagne a ainsi dépassé en deux ans la Grande Bretagne comme principal marché Européen d’Etihad.

Or ces accords de partage de codes, avec des compagnies membres de son alliance financière ou simplement partenaires, sont fondamentaux à la stratégie de croissance d’Etihad : ils ont représentés 22% du chiffre d’affaires du transporteur d’Abu Dhabi en 2013, pour atteindre 223 millions de dollars américains, en hausse de 23% par rapport à l’année précédente.

Outre l’accroissement des revenus, le partenariat avec Air Berlin a également résulté dans nombre de synergies notamment pour les coûts associés aux commandes d’avions et de moteurs, à la maintenance, au catering ou au développement de nouvelles technologies.

Pourtant, Air Berlin traverse une passe difficile : la deuxième compagnie Allemande après Lufthansa accuse cette année encore des pertes importantes, de l’ordre de 232 millions d’euros pour 2013, invoquant un hiver inhabituellement chaud, une concurrence accrue et une économie Européenne toujours au ralenti.

Face à cette situation délicate, Air Berlin doit se restructurer et Etihad lui apporte son soutien : la compagnie d’Abu Dhabi participera à une augmentation de capital pour 300 millions d’euros sous forme d’obligations convertibles qui laisseront la hauteur de sa participation dans Air Berlin inchangée.

Air Berlin lèvera de surcroît 150 millions d’euros supplémentaires auprès d’autres investisseurs.

L’augmentation de capital s’inscrit dans un plan restructuration plus vaste dont le détails seront annoncés ultérieurement.

Certaines mesures ont déjà été prises et portent leurs fruits, telles que la réduction globale des capacités de l’ordre de 5,1% en 2013, mesurées en Sièges Kilomètres Offerts (SKO / ASK), ou encore des réductions des coûts opérationnels de l’ordre de 200 millions d’euros.

« La compagnie aérienne se trouve clairement dans une position très difficile. Cependant, nous sommes convaincus que l’entreprise est dans la bonne direction, et qu’elle peut être redressée, mais elle a besoin d’une restructuration en profondeur et accélérée. Air Berlin a tout notre soutien dans ce processus.

Nous sommes là pour le long terme – pour la compagnie aérienne, les voyageurs et la communauté. Etihad Airways estime qu’Air Berlin peut devenir durablement rentable avec une vision stratégique et une mise en oeuvre adéquates, pour assurer les emplois de ses 8.900 salariés et des milliers d’autres indirectement concernés »,

A déclaré le PDG d’Etihad, James Hogan.

Cependant, cette stratégie pourrait être remise en question par une enquête ouverte par la Commission Européenne, qui cherche à savoir si Etihad ne contrôle pas effectivement Air Berlin malgré le montant limité de sa participation, avec à la clef le statut de transporteur Européen que pourrait perdre Air Berlin avec des conséquences très lourdes en termes de droits de trafic.

> Sur ce sujet, lire : L’Union Européenne enquête sur Etihad et Delta Air Lines. Le timing ne doit rien au hasard (29/03/2014)

…….

Plus sur Etihad

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

 

Laissez un commentaire