Droits de trafic vers les USA : Norwegian Air Shuttle interrompt ses négociations avec Boeing

Boeing 787-8 de Norwegian. - © Norwegian

Boeing 787-8 de Norwegian. – © Norwegian

 

Faute de n’avoir pas obtenu à ce jour le feu vert de l’administration Américaine pour ses vols entre Londres Gatwick et les Etats-Unis sous licence Irlandaise, Norwegian Air Shuttle a interrompu ses négociations avec l’avionneur Boeing en vue d’acquérir 20 Boeing 787-9 supplémentaires.

 

La low-cost Norvégienne opère déjà entre la Scandinavie et les Etats-Unis mais compte placer ses nouvelles routes transatlantiques au départ de Londres Gatwick dans le cadre de l’accord de « ciel ouvert » signé entre les l’Union Européenne et les Etats-Unis.

La Norvège ne faisant pas partie stricto sensu de l’Europe, Norwegian Air Shutlle (NAS) n’est pas reconnu comme un transporteur Européen par l’administration Américaine et la compagnie a voulu monter une filiale Irlandaise, Norwegian Air International (NAI) pour y remédier.

Mais ce statut même de transporteur Irlandais est contesté aux Etats-Unis où les compagnies aériennes, Delta Air Lines en tête, ainsi que le syndicat de pilotes ALPA, reçoivent très mal cette concurrence supplémentaire sur un marché déjà très fréquenté.

A ce jour, le ministère Américain des Transports (DoT) n’a toujours pas donné suite à la demande de Norwegian déposée le 2 Décembre 2013 pour exercer ses droits de trafic.

Du coup, la low-cost en a appelé à l’aide du gouvernement Irlandais le 23 Avril lui demandant « assistance et soutien pour trouver une solution« , indique l’agence Reuters ce lundi 28.

Mais Norwegian ne s’arrête pas là et annonce également interrompre ses négociations avec l’avionneur Américain Boeing.

« Malheureusement, le délai dans l’instruction de notre dossier par le DoT ne nous laisse pas d’autre choix que de suspendre nos négociations en cours avec Boeing pour l’achat de 20 nouveaux appareils Dreamliner 787-9 – qui devaient être enregistrés en Irlande – dans l’attente d’une décision sur l’avenir de Norwegian Air International aux États-Unis »,

écrit Bjorn Kjos, le PDG du groupe Norwegian Air dans cette même lettre.

Ces négociations entre la compagnie et Boeing n’avaient pas été révélées précédemment.

Jusqu’à présent étaient connues les commandes fermes de Norwegian pour 14 appareils de la famille 787 « Dreamliner », soit 8 787-8 (dont 3 ont déjà intégré sa flotte) et 6 787-9. Les livraisons doivent intervenir jusqu’en 2018.

> Sur ce sujet, lire : Norwegian : 4 Boeing 787-9 supplémentaires pour ses vols low-cost longs-courriers (14/02/2014)

Ce n’est pas la première fois qu’une compagnie aérienne menace d’interrompre des commandes d’avions pour obtenir des droits de trafic ou d’autres avantages, mais c’est la première fois qu’un transporteur Européen y a recours envers les Etats-Unis.

…….

> Plus sur Norwegian Air

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire