Comment Air Canada traite vos bagages : la compagnie s’excuse [Vidéo]

Embraer 190 d'Air Canada - © Air Canada

Embraer 190 d’Air Canada – © Air Canada


 

Air Canada a été amenée à présenter ses excuses à la suite de la publication sur Internet d’une vidéo montrant un de ses employés jetant des bagages depuis une passerelle vers un porte-bagages situé six mètres plus bas.

 

Filmée par un passager installé dans un avion, la courte vidéo publiée sur le réseau social Youtube est devenue virale avec plus de 1.500.000 vues en quelques jours.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=PgDizh4DMno&w=560&h=315]

Selon son auteur, Dwayne Stewart, habitant Vancouver,  le film a été réalisé jeudi 18 Avril 2014 depuis le vol AC137 à son poste de stationnement à l’aéroport de Toronto Pearson. L’avion était plein, les compartiments à bagages aussi, contraignant certains passagers à enregistrer leur bagages à main pour qu’ils soient placés dans les soutes de l’appareil.

« C’était des bagages que les gens avaient apportés en pensant pouvoir les garder avec eux. Lorsque je fais ça, je mets des choses précieuses dans mes bagages. Je pourrai avoir un appareil photo, je pourrai avoir des cadeaux pour mes enfants », a-t-il ajouté dans des propos relatés par le Huffington Post Canada.

Air Canada a rapidement réagi et présenté ses excuses :

« Cela va clairement à l’encontre de nos procédures de manutention des bagages qui stipulent que les bagages enregistrés doivent être portés jusqu’en bas des escaliers. (…) Une enquête a été ouverte », a indiqué la compagnie.

Celle-ci a permis d’identifier les bagagistes concernés, qui ont été suspendus.

L’affaire prend de l’ampleur avec maintenant l’intervention d’un syndicat qui prend la défense des manutentionnaires, citant des pressions de la compagnie sur ses employés pour que les vols partent à l’heure.

« Lorsqu’il n’y a plus de place à l’intérieur de l’avion pour les bagages à main, les bagagistes sont contraints d’amener le surplus à l’extérieur et de le disposer rapidement ailleurs afin de ne pas retarder le départ« , explique Bill Trbovich, porte-parole de l’Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l’aérospatiale toujours cité par le Huffington Post.

« Mais les escaliers jusqu’au tarmac sont si abrupts qu’il est dangereux de les dévaler avec une lourde valise. De son côté, la direction accentue la pression (sur les bagagistes) pour que les avions partent à l’horaire prévu« .

Le syndicat indique ne pas avoir pris de décision sur la suite à donner à la suspension des deux employés, mais souligne que des tels incidents pourraient être évités si la compagnie faisait respecter ses propres règles sur les bagages à main.

…….

> Plus sur Air Canada

…….

© Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire