Emirates peut continuer à voler entre Milan et New York

Boeing 777-300ER d'Emirates - © Boeing

Sur la la ligne Milan – New York, Emirates opère chaque jour un Boeing 777-300ER, en prolongation du service Dubai – Milan. Emirates effectue en outre deux vols quotidiens directs entre Dubai et New York en Airbus A380. © Boeing

 

Emirates est soulagée : elle peut poursuivre ses opérations entre Milan Malpensa et New York JFK débutées le 1er octobre 2013.

 

Pourtant, la semaine dernière, le tribunal administratif de la région du Latium, près de Rome, a invalidé l’autorisation accordée par le régulateur Italien, l’ENAC, d’octroyer des droits de trafic dits de 5ème liberté à la compagnie Emirati pour assurer une liaison quotidienne entre Milan et New York, en prolongation de son service Dubai – Milan, au motif que celle-ci contrevenait aux accords aériens bilatéraux entre l’Italie et les Emirats Arabes Unis.

Mais à la requête d’Emirates, qui fait aussi appel sur le fond, le conseil d’Etat Italien a suspendu le 14 Avril 2014 la décision du tribunal administratif, permettant ainsi à la compagnie de poursuivre ses opérations normalement.

Soulagée, Emirates indique que pour la période d’Avril à Août 2014, 70.000 passagers ont déjà effectué une réservation sur son vol Milan – New York, et rappelle qu’elle a transporté depuis l’ouverture de la ligne plus de 35.000 tonnes de fret pour le compte des entreprises.

« Nous sommes satisfaits de la décision du Conseil d’Etat , qui a donné suite à notre demande en référé de suspendre le jugement jusqu’à la prochaine audience préalable au procès« , a déclaré le directeur général d’Emirates en Italie, Fabio Maria Lazzerini. « Nos passagers peuvent être assurés que nous continuerons à fonctionner normalement, et nous sommes confiant que le tribunal examinera favorablement notre demande de rester opérationnel sur le Milan-New York jusqu’à la décision définitive sur le fond, prévue pour la fin de cette année« .

L’action près le tribunal administratif avait été introduite par l’Assaereo, une association représentant sept compagnies aériennes Italiennes dont Alitalia.

Le service d’Emirates est venu concurrencer ceux d‘Alitalia, de Delta Air Lines et d’American Airlines qui opèreraient déjà sur la route.

Delta Airlines, fortement liée à Alitalia au travers de la co-entreprise transatlantique à laquelle participe également Air France-KLM, mais aussi par leur appartenance commune à l’alliance Skyteam, avait accueilli très favorablement la décision du tribunal administratif du Latium, estimant dans un communiqué que « la liaison d’Emirates ne fournit aucun bénéfice supplémentaire aux voyageurs, qui sont déjà bien servis par les transporteurs Italiens et Américains entre Milan et New York, et est susceptible d’avoir un impact négatif sur les emplois Italiens et Américains en ajoutant des capacités inutiles sur un marché déjà concurrentiel« .

…….

> Plus sur Emirates

> Plus sur le sujet des droits de trafic

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés