Boeing dit non au 757 MAX

Boeing 757-200 et -300 © Boeing

Boeing 757-200 et -300 © Boeing


 

Boeing a confirmé ne pas avoir l’intention de produire une version re-motorisée de son 757, malgré de nombreuses rumeurs parues dans la presse Américaine.

 

Le constructeur n’a nullement l’intention de reproduire avec le 757 l’opération de modernisation et de re-motorisation apportée à son best-seller le 737 avec la version MAX en cours de développement.

Boeing a apporté un démenti catégorique aux spéculations de toute sorte qui agitent les milieux aéronautiques Américains sur l’éventualité d’une remise en production du 757 avec un fuselage amélioré, de nouvelles ailes et de nouveaux moteurs.

« Non« , a répondu sans ambiguïté par email un porte-parole de l’avionneur à la question que lui posait le Puget Sound Business Journal : le quotidien économique de la région de Seattle où est implanté Boeing cherchait à savoir si ce dernier étudiait un tel projet.

« Nous ne voyons pas la possibilité d’un nouvel avion avant la prochaine décennie« , a précisé Boeing. « Comme nous le faisons toujours, nous continuerons à évaluer la meilleure solution à moindre risque pour les nouveaux programmes de développement ainsi que pour l’architecture du système de production.« 

Les ressources de l’avionneur sont actuellement monopolisées par les projets 737 MAX, 787 et 777X qui rentreront en service entre 2017 et 2020.

Cependant, Boeing n’exclut pas le développement d’un successeur au 757 au-delà de cette période, mais pas sur la base de l’ancien modèle dont la production a été arrêtée en 2004 après avoir été vendu à 1.050 exemplaires.

« Avec le succès du Boeing 757 au fil du temps et la pléthore de nouvelles technologies mises en oeuvre sur les 737 MAX, 777-X, et 787, une nouvelle version du 757 pourrait trouver une bonne base de clients.

Plutôt que de créer un tout nouveau biréacteur, Boeing pourrait économiser beaucoup de temps et beaucoup d’argent en intégrant ses technologie de pointe à l’intérieur du 757. Le fuselage d’origine du 757 pourrait encore être utilisé; après tout, il est plus récent que celui du 737 que Boeing continue à produire avec de nouvelles versions. Cela résulterait probablement en un Boeing 757 MAX« , avait écrit le 11 avril le site Mootley Fool qui n’a plus qu’à revoir ses analyses.

Avec encore un millier d’exemplaires en service aujourd’hui, essentiellement aux Etats-Unis, le 757 est capable de transporter 200 passagers environ sur des routes intermédiaires entre les moyens et longs-courriers y compris au dessus de l’Atlantique Nord, une performance que les futurs modèles de capacité similaire d’Airbus et Boeing, les A321neo et 737 MAX9 ne peuvent totalement reproduire.

Sur ce marché des appareils mono-couloirs de 200 places adaptés aux routes longues à faible densité de trafic (« long thin routes« ), c’est Airbus qui détient l’avantage, avec 533 commandes pour l’A321neo contre 413 pour le 737 MAX9 à fin 2013.

…….

> Plus sur Boeing

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire