Vol MH370 : le copilote aurait tenté de passer un appel depuis l’appareil après son demi-tour

Capture d’écran 2014-04-12 à 11.59.16
 
Le copilote du vol MH370, Fariq Abdul Hamid, aurait tenté de passer un appel alors que l’appareil survolait à basse altitude la péninsule de Malaisie peu de temps après sa disparition des écrans radars civils le 08 Mars 2014.

 

Cette révélation est faite par le journal Malaysien « The New Straits Time », généralement bien informé et partisan du pouvoir en place, qui cite plusieurs sources proches du dossier. L’information fait la une de son édition d’aujourd’hui (voir photo) et est reprise sur son site Internet. Le journal qualifie la tentative d’ « appel au secours ».

Cliquer pour agrandir

New Straits Time - Vol MH370 - 12 Avril 2014

New Straits Time – Vol MH370 – 12 Avril 2014


 

Selon les éléments de l’article, le copilote aurait d’abord éteint son téléphone portable après un dernier message envoyé via l’application WhatsApp à 23h30 le 07 Mars, peu de temps avant de prendre place dans le cockpit du Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines. Le vol MH370 a décollé de l’aéroport de Kuala Lumpur à 00h41 le 08 Mars en direction de Pékin. Une heure après, il disparaissait des écrans radars civils.

Puis une borne de télécommunication aurait capté un signal émanant du téléphone de Fariq Abdul Hamid, quelque part entre la balise IGARI et la ville de Penang, après donc que l’appareil eut effectué un demi-tour pour des raisons inexpliquées.

S’il est certain que l’appareil a bien été rallumé, il n’est pas clair qu’un appel ait effectivement lancé, ni a fortiori qui le copilote essayait de joindre.

Enfin, le signal entre le relai télécom et le téléphone du copilote a été perdu « abruptement« , vraisemblablement parce que l’appareil volait en s’éloignant du relai sans que le signal n’ait pu être capté par une autre borne.

Selon le New Straits Time, les relais télécom peuvent intercepter les signaux des téléphones portables placés dans un appareil en vol jusqu’à une altitude 7.000 pieds environ. Toujours selon le journal, le 777 de Malaysia Airlines pouvait survoler la péninsule de Malaysie à l’altitude de 5.000 pieds à ce moment-là, indiquant une descente rapide depuis son altitude de croisière initiale à 35.000 pieds.

Le copilote aurait eu 28 ans le 1er Avril. Selon son cousin, il était très proche de sa mère et il est possible que le dernier appel lui ait été adressé, ou tenté d’être adressé.

Le chef de la police indique détenir certains indices sur les circonstances de la disparition du vol, après avoir interrogé 205 personnes, mais ne pas être en mesure de les révéler.

L’équipage de l’appareil ferait partie des principaux sujets de l’enquête, qui se concentre sur 4 causes : détournement, sabotage, ainsi que des problèmes personnels et psychologiques.

…….

> Plus sur la disparition du vol MH370

…….

Laissez un commentaire