Que vaut la nouvelle option « Siège Plus » d’Air France ?

Par rapport à un siège standard (ci-dessus), l'option "Siège Plus" permet d'augmenter de 10 cm son espace personnel selon Air France - © Air France

Par rapport à un siège standard (ci-dessus), l’option « Siège Plus » permet d’augmenter de 10 cm son espace personnel selon Air France – © Air France


 

Depuis le 08 avril 2014, Air France propose l’option « siège plus » sur l’ensemble de ses vols courts et moyens-courriers en cabines Economy et Premium Economy. Cette nouvelle offre est-elle intéressante ?

 

Déjà disponible sur les vols long-courriers, l’option « siège plus » est maintenant étendue à tous les vols d’Air France. Elle permet de choisir un siège situé au niveau des issues de secours pour bénéficier de plus d’espace pour les jambes.

Par rapport à un siège standard, l’espace avec la rangée précédente est augmenté de 10 centimètres au minimum, selon la compagnie.

L’option est proposée à la vente au moment de l’enregistrement sur Internet, sur une borne libre-service ou au comptoir à l’aéroport.

Air France a choisi de moduler l’offre tarifaire en fonction de la durée des vols :

    • 10 € pour les vols d’une durée inférieure ou égale à 1h30
    • 15 € pour les vols d’une durée comprise entre 1h30 et 2h30
    • 20 € pour les vols d’une durée supérieure à 2h30

En comparaison, l’option est proposée à partir de 50 € pour les vols longs-courriers.

Comme sur ceux-ci, les membres du programme de fidélité Flying Blue aux statuts Platinum et Gold, ainsi que Club 2000/Skipper, peuvent réserver un « Siège Plus » gratuitement.

 

Les « Sièges Plus » ne sont pas pour tous les clients

L'option "Siège Plus" est maintenant disponible sur tous les vols d'Air France - © Air France

L’option « Siège Plus » est maintenant disponible sur tous les vols d’Air France – © Air France

Selon Air France, l’espace supplémentaire offre davantage de confort.  Chacun décidera s’il est disposé à payer 10 € minimum pour avoir la garantie d’en bénéficier.

Cependant, voyager au niveau des issues de secours présente quelques contraintes : pour des raisons de sécurité, les passagers optant pour de tels sièges doivent ranger tous leurs bagages à main dans les compartiments situés au dessus des sièges. Il n’est pas autorisé de conserver avec soi même un petit sac.

Toujours pour des raisons de sécurité et conformément à la réglementation en vigueur, certains passagers ne sont pas éligibles à la réservation de ces sièges.

Il appartient aux clients de vérifier leur éligibilité. Air France n’est pas tenue de procéder au remboursement de l’option « Siège Plus » si le passager rentre dans les catégories exclues :

[le passager] devra être capable d’aider en cas d’évacuation et donc répondre aux critères d’attribution définis par la réglementation aérienne : ces Sièges sont réservés à des passagers valides ayant l’aisance de leurs mouvements et aptes à comprendre les instructions relatives à la sécurité.

Cette disposition prise dans le but de faciliter l’accès rapide aux issues de secours en cas d’urgence, exclut notamment l’attribution de ces sièges aux personnes suivantes :
– les passagers à mobilité réduite (voyageant ou non avec un animal),
– les femmes enceintes,
– les passagers dont la corpulence (tour de taille supérieur à 135 cm) serait de nature à gêner l’accès aux issues de secours,
– les enfants (de 2 à 11 ans) et bébés accompagnés ou non par un adulte,
– les passagers voyageant avec un animal en cabine,
– les passagers ne maîtrisant ni la langue française, ni la langue anglaise.

[ndlr : les caractères gras ont été ajoutés par nous] – Source

 

L’offre d’Air France face à la concurrence

L’option « Siège Plus » permet aux transporteurs aériens d’améliorer leurs revenus tout en proposant un service supplémentaire à leurs clients.

Ce sont les compagnies low-cost qui ont été les premières à développer l’option sur leurs vols courts et moyens courriers; elles sont maintenant rejointes par un nombre croissant de compagnies « plein service ».

Sans surprise, l’offre tarifaire d’Air France s’inscrit dans la moyenne des prix pratiqués par ses principaux concurrents dans le ciel Européen.

Cliquer sur le graphique pour l’agrandir

Prix de l'option Siège Plus sur les vols courts et moyens courriers des principales compagnies aériennes Européennes. Le prix moyen s'entend comme la moyenne entre le prix le plus bas et le prix le plus haut constaté par Air Info au 08/04/2014 sur des liaisons domestiques et internationales. Ces prix sont donnés à titre d'exemple et ne sauraient engager Air Info. © 2014 Air Info

Prix de l’option Siège Plus sur les vols courts et moyens courriers des principales compagnies aériennes Européennes. Le prix moyen s’entend comme la moyenne entre le prix le plus bas et le prix le plus haut constaté par Air Info au 08/04/2014 sur des liaisons domestiques et internationales. Ces prix sont donnés à titre d’exemple et ne sauraient engager Air Info. © 2014 Air Info


 

C’est Easyjet qui détient la palme de l’option « Siège Plus » la moins chère du marché : selon la durée des vols, les sièges placés au niveaux des issues de secours sont proposés entre 7,64 € et 10,2 €.

La low-cost Britannique offre au surplus la possibilité de réserver un siège sur la première rangée à l’avant de la cabine, pour un montant pouvant atteindre 15,3 € sur les vols les plus longs.

Sa concurrente Irlandaise, Ryanair, propose l’option « Siège Plus » entre 11 et 15 € selon la durée des vols tandis que la compagnie Allemande Lufthansa offre le service au prix unique de 20 €, quelle que soit la durée du vol.

Enfin, British Airways ne propose pas cette option sur ses vols courts et moyens courriers, affirmant que « sur les vols moyens-courriers, les sièges dans une rangée donnant sur une issue de secours n’ont pas d’espace supplémentaire. Ils sont donc proposés parmi les sièges standard« .

…….

> Plus sur Air France

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire