Boites noires du vol MH370 : la profondeur du problème

© Washington Post

© Washington Post


 

Le Washington Post publie un schéma déconcertant pour expliquer le défi que représente la localisation – puis l’éventuelle récupération – des boites noires du vol MH370.

 

Préparez-vous à un long voyage vertical dans les profondeurs abyssales de l’océan Indien : le schéma du Washington Post, dont nous reproduisons ci-dessus une toute petite partie, met en perspective la localisation envisagée des enregistreurs de vol au fin fond de l’océan.

Celle-ci est rapportée notamment à la surface maritime puis à différents éléments comme la hauteur (inversée) de l’Empire State Building (à 1.250 pieds – 380 mètres); à la limite de la perception de la lumière par l’oeil humain dans l’eau (3.300 pieds – 1.000 mètres); à celle où devrait se situer les sondes pour localiser précisément les boites noires (à moins de 9.000 pieds – 2.740 mètres – de distance); à la profondeur à laquelle gisait le Titanic (12.500 pieds – 3.800 mètres), ….

Le schéma du Washington Post est ici.

…….

> Voir notre dossier : vol MH370

…….

Laissez un commentaire