Vol MH370 : un navire Australien détecte à son tour des signaux « suspects »

Le navire Australien "Ocean Shield" © Marine Australienne

Le navire Australien « Ocean Shield » © Marine Australienne

 

Le Navire Australien Ocean Shield a capté ce dimanche 06 Avril 2014 des signaux électroniques sous-marins qui pourraient provenir des « boites noires » du vol MH370.

 

Les autorités Australiennes en charge des recherches du Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines dans l’Océan Indien Sud ont précisé lors d’un point d’information que ces signaux ont été captés à un endroit différent de celui où hier le patrouilleur Chinois Haixun 01 en a entendu d’autres, mais néanmoins à l’intérieur d’une « zone de forte probabilité« .

> Lire : Vol MH370 : un navire Chinois capte des signaux identiques à ceux des boites noires (05/04/2014)

Elles ont qualifié ces différentes écoutes comme une piste « importante et encourageante« , tout en prévenant qu’elles devaient être traitées « avec prudence« , dans l’attente de vérifications complémentaires pour déterminer si leur provenance peut être attribuée au vol MH370.

Dans cette même zone, des objets blancs ont été identifiés hier samedi par des avions Chinois, mais il n’est pas confirmé qu’ils proviennent du Boeing 777.

Aujourd’hui les recherches s’intensifient de nouveau sur trois zones différentes couvrant une superficie équivalente à l’Irlande (216.000 km2). 10 avions militaires et 2 civils, ainsi que 13 navires sont déployés.

Le détecteur de "boite noire" américain embarqué à bord de l'Ocean Shield pour rechercher le vol MH370 - © Marine Australienne

Le détecteur de « boite noire » américain embarqué à bord de l’Ocean Shield pour rechercher le vol MH370 – © Marine Australienne

Les forces en présence disposent de moyens sophistiqués pour écouter et analyser d’éventuels signaux qui pourraient être émis par les enregistreurs de vol de l’appareil de Malaysia Airlines. L’Ocean Shield notamment embarque un hydrophone tractable de la Marine Américaine qui peut plonger jusqu’à 6.000 mètres, loin des bruits de surface.

L’équipement installé à bord du navire Chinois Haixun 01 est d’une nature beaucoup plus rudimentaire. Un premier signal a été détecté dès vendredi mais n’a pas pu être enregistré car il a cessé « abruptement » au bout d’une minute et demi selon les médias Chinois.

Les autorités Australiennes ont qualifié d' »événement acoustique fugace » les signaux entendus par le navire Chinois. Il ne s’agissait pas de transmission continue. Se rapprocher de leur source permettrait de les identifier.

Apparemment un seul signal aurait été entendu alors que chacune des deux boites noires est susceptible d’émettre ces pings.

Les batteries équipant ces enregistreurs de vols sont certifiées pour une autonomie de 30 jours après leur déclenchement, réalisé de façon automatique en cas de crash. Leur puissance a déjà diminué de moitié au moins. Le Boeing 777-200ER de la Malaysia Airlines a disparu le 08 Mars 2014.

…….

Annexe : carte des zones de recherches du vol MH370 ce dimanche 06 Avril 2014

Cliquer pour agrandir

…….

> Voir notre dossier spécial : vol MH370

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés