US Airways et TAM rejoignent Oneworld

TAM rejoint oneworld - 31 Mars 2014 © TAM

TAM rejoint oneworld – 31 Mars 2014 © TAM

 

En fusionnant respectivement avec American Airlines et LAN, US Airways et TAM changent de camp : tous deux membres de la première alliance mondiale, Star Alliance, elles ont intégré au 31 Mars 2014 la rivale oneworld. Assiste-t-on à un changement de rapport de force ?

 

Première conséquence du mouvement : oneworld se renforce. Même si la hiérarchie des alliances mondiales ne se trouve pas altérée par la défection simultanée de US Airways et de TAM, Star Alliance marque le coup.

 

Oneworld se renforce

Oneworld n’avait jamais connu une telle expansion : l’arrivée le même jour de deux compagnies aériennes comme US Airways et TAM se traduit par un renforcement sensible de l’alliance fondée en 1999 par British Airways, American Airlines, Cathay Pacific et Qantas.

D’un bond, oneworld voit ses parts de marché progresser d’un tiers en termes de nombre de passagers transportés annuellement (120 millions de passagers supplémentaires). De la même manière, ses capacités augmentent de 20%.

En termes de réseau, US Airways et TAM apportent à oneworld presque 100 aéroports qui n’étaient pas encore servis, représentant 10% de destinations supplémentaires.

Surtout, oneworld consolide ses positions dans les Amériques : TAM est le premier transporteur Brésilien, troisième marché domestique mondial; quant à US Airways qui fusionne avec American Airlines, elle fait de oneworld la première alliance aux Etats-Unis, qui restent pour l’instant le premier marché de la planète.

 

Un classement qui reste identique

Malgré ces chiffres records, la hiérarchie des trois alliances mondiales n’est pas bouleversée :

Avec 26 membres et 637 millions de passagers transportés annuellement, Star Alliance reste en tête, devant SkyTeam (20 membres, 588 millions de passagers) et oneworld (14 membres, 500 millions de passagers). (Figure 1)

Star Alliance regroupe notamment Lufthansa, United Airlines et Air Canada; Skyteam Air France-KLM, Delta Air Lines et Aeromexico.

Capture d’écran 2014-04-02 à 14.41.26

Figure 1

De fait, l’intégration des deux nouvelles compagnies rapproche mécaniquement, en termes de taille, oneworld de Skyteam, et Skyteam de Star Alliance.

Le basculement de deux opérateurs membres de la plus grande alliance mondiale vers la plus petite lisse la disparité de taille qui prévalait, et gomme l’hégémonie de Star Alliance.

Cependant, la défection de US Airways et de TAM ne saurait constituer pour Star Alliance une bonne nouvelle.

 

L’impact sur Star Alliance

Certes, Star Alliance ne perd que 2 membres sur 28 et garde la tête du classement des alliances mondiales même après le départ de US Airways et de TAM, quels que soient les paramètres considérés.

Pourtant, en y regardant de plus près, le coup est sévère.

Aujourd’hui, Star Alliance regroupe 43% des compagnies aériennes affiliées à l’une des trois alliances, mais ne transporte plus que 37% de leurs passagers (figure 2).

Capture d’écran 2014-04-02 à 16.06.07

Figure 2

 

Surtout, ses positions s’effritent dans deux régions stratégiques.

C’est en Amérique du Nord que Star Alliance est le plus durement affectée : le départ de US Airways se traduit par une baisse sensible de ses parts de marché.

En termes de capacités, Star Alliance recule de –26% : mesurées en sièges-miles disponibles (ASM), celles-ci passent de 290 millions à  213 millions, selon une étude menée par DallasNews en date du 31/03/2014. Au même moment, celles de oneworld progressent de 154 millions à 232 millions (+50%), tandis que Skyteam reste naturellement stable à 204 millions.

Au Brésil, Star Alliance continue de servir 11 aéroports grâce à ses 12 compagnies aériennes présentes. Elle demeure la seule alliance à relier le pays directement à quatre autres continents : l’Amérique du Nord et du Sud, l’Europe, l’Asie (grâce à Singapore Airlines), et l’Afrique (grâce à South African Airways et Ethiopian Airlines).

Mais en perdant l’opérateur Brésilien, elle ressort également affaiblie sur le premier marché d’Amérique Latine, désormais tenu par oneworld d’un côté et par la low-cost GOL. En Janvier 2014 selon l’autorité Brésilienne de l’aviation civile, TAM représentait 38,4% du marché domestique et GOL 37,5%.

GOL n’appartient à aucune alliance mais est détenue à hauteur de 7% conjointement par Delta Air Lines et Air France-KLM, tous deux membres de Skyteam. Au surplus, GOL a signé un important partenariat stratégique avec le groupe Franco-Néerlandais qui confortera ses positions là où Star Alliance recule.

> Sur ce sujet, lire : Air France-KLM rentre au capital de la low-cost Brésilienne Gol (20/02/2014)

 

En définitive, les défections simultanées de US Airways et de TAM portent un coup certain à la suprématie de Star Alliance, au moment où son challenger SkyTeam vient d’accueillir Garuda, la compagnie nationale d’Indonésie à fort potentiel de croissance.

 > Sur ce sujet, lire : Garuda Indonesia intègre Skyteam, renforce son réseau vers l’Europe, et projette des commandes de gros-porteurs (05/03/2014)

Mais c’est bien oneworld qui a le vent en poupe en ce moment : après US Airways et TAM, elle continuera son expansion en accueillant le 1er mai une première compagnie du sous-continent Indien, SriLankan Airlines.

> Sur ce sujet, lire : SriLankan Airlines rejoindra oneworld le 1er mai (07/03/2014)

…….

Annexes : photographies de l’Airbus A320 de TAM – PR-MYF – peint aux couleurs de oneworld

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire