Vol MH370 : finalement, les vraies dernières communications des pilotes…

Vol MH370 : à gauche, le co-pilote Fariq Abdul Hamid, et à droite le commandant Zaharie Shah

Vol MH370 : à gauche, le co-pilote Fariq Abdul Hamid, et à droite le commandant Zaharie Shah


 

Les autorités Malaysiennes ont donné aujourd’hui une version des dernières communications émises par les pilotes du vol MH370 différente de ce qu’elles avaient précédemment annoncé, créant une nouvelle confusion dans l’esprit des familles de disparus.

 

Ainsi, les derniers mots qu’ont entendus les contrôleurs aériens à 01h19 le 08 Mars, sont : « bonne nuit Malaysia trois-sept-zéro« , et non pas « très bien, bonne nuit ».

 

Les deux versions ne diffèrent guère sur le fond, mais la dernière est plus conforme aux procédures de l’OACI en matière de transmissions.

La confirmation de ces propos est venu du ministère des Transports de Malaisie, dans un communiqué officiel daté de ce matin.

La première version avait été donnée oralement par l’Ambassadeur de Malaisie en Chine le 12 Mars, lors d’une visite aux familles des disparus.

Par la suite, les autorités Malaysiennes ont indiqué que conformément aux règles de procédure en cas d’accident aérien, elles ne rendraient pas publiques avant le rapport d’enquête les dernières communications entre les pilotes et le contrôle aérien.

Dix jours plus tard, Air Info s’était néanmoins procuré une retranscription de ces communications, traduite en Anglais depuis un document écrit en Chinois Mandarin. Les derniers mots concordaient avec les déclarations de l’Ambassadeur de Malaysie en Chine.

> Lire : Vol MH370 : les dernières communications des pilotes révélées (22/03/2014)

Aujourd’hui, les autorités ont finalement diffusé un document avec les retranscriptions exactes des communications. (voir ci dessous).

A l’instar des derniers mots, les propos tenus ne diffèrent entre les deux versions que sur la forme et non sur le fond.

L’affaire a néanmoins suffi à jeter un nouveau trouble chez les familles des victimes, notamment Chinoises, qui soupçonnent les autorités Malaysiennes de dissimuler des éléments de l’enquête.

En fait, rien dans ces communications n’est révélateur d’une quelconque anomalie. Mais ce n’est que quelques minutes après le dernier échange que le Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines avec 239 passagers à bord disparaissait définitivement des écrans radars du contrôle aérien, d’où leur importance.

Plus perturbante en revanche est la révélation lors de la conférence de presse du lundi 31 Mars au soir que l’enregistrement audio, plus de trois semaines après la disparition du vol MH370, est toujours en cours d’analyse, afin de savoir qui s’exprimait depuis le cockpit avec le contrôle aérien.

Précédemment, les autorités Malaysiennes ont annoncé sans équivoque qu’il s’agissait du co-pilote Fariq Abdul Hamid.

Aujourd’hui, même cet élément-là ne semble plus assuré.

Rentrées dans leur troisième semaine, les recherches dans le Sud de l’océan Indien n’ont encore rapporté aucun indice sur le vol MH370.

…….

Vol MH370 : retranscription intégrale des communications entre le cockpit et le contrôle aérien

Cliquer pour agrandir

…….

> Voir notre dossier : vol MH370

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire