Deux nouveaux Airbus A380 pour Emirates

Emirates : 2 Airbus A380 de plus (A6-EET et A6-EEU) - © Emirates

Emirates : 2 Airbus A380 de plus (A6-EET et A6-EEU) – © Emirates

 

Emirates a reçu vendredi 28 Mars deux nouveaux exemplaires de l’Airbus A380. La compagnie de Dubai reste – de loin – le premier opérateur mondial du super Jumbo. Et ça n’est pas prêt de changer.

 

Les deux nouveaux appareils portent à 47 exemplaires le nombre d’Airbus A380 en service dans la flotte d’Emirates.

Immatriculés A6-EEU (msn147) et A6-EET (msn142), ces deux A380 ont atterri vendredi matin à Dubai. Ils ont effectué leur premier vol commercial respectivement vers Bangkok et Melbourne.

 
 

Une flotte tout long-courrier majoritairement « Boeing »

Au total, la flotte d’Emirates compte désormais 205 appareils (au 31/03/2014), tous longs-courriers : Airbus A330, A340, A380 et Boeing 777 dans toutes ses variantes.

Malgré la livraison de deux nouveaux exemplaires du super Jumbo, le parc aérien d’Emirates reste majoritairement composé de Boeing. L’avionneur Américain a fourni à ce jour 60% des avions en service chez Emirates, contre 40% pour Airbus.

Le coeur de la flotte d’Emirates reste très largement composée du Boeing 777-300ER (45% des appareils en service), tandis que l’A380 représente pratiquement un quart des avions opérant sous les couleurs de la compagnie de Dubai (23% à ce jour).

 

Graphique 1 : la flotte d’Emirates

Cliquer sur les graphiques pour les agrandir

Capture d’écran 2014-03-31 à 12.57.33

 

Non seulement le nombre mais aussi la proportion d’A380 en service chez Emirates restent des faits uniques parmi les transporteurs aériens.

 
 

Emirates, premier opérateur mondial de l’A380

Avec 47 exemplaires, Emirates reste de loin le premier opérateur du super Jumbo : sa flotte représente plus du tiers du parc aérien mondial (37% exactement) des A380 en service actuellement chez 10 compagnies aériennes.

Le deuxième opérateur en termes d’exemplaires en service est Singapore Airlines, mais ses 19 A380 ne représentent pas la moitié de la flotte d’Emirates.

En comparaison, le troisième opérateur, la compagnie Australienne Qantas, exploite aujourd’hui 12 A380, suivie par Lufthansa (10) et Air France (9).

 

Graphique 2 : Airbus A380 en service au 31/03/2014

Cliquer sur les graphiques pour les agrandir

 

Capture d’écran 2014-03-31 à 12.13.51

 

Pour sa part, Air France recevra à la fin du printemps 2014 un dixième exemplaire tandis que quatre nouvelles compagnies aériennes introduiront l’Airbus A380 dans leur flotte cette année.

> Lire : Airbus A380 : 4 nouveaux opérateurs en 2014 [Photos] (13/02/2014)

Mais aucun de ces opérateurs n’est en mesure de contester la première place d’Emirates.

Même ses deux consoeurs du Golfe, Qatar Airways et Etihad, n’ont pas commandé plus de 10 exemplaires chacune, alors qu’Emirates doit encore recevoir 93 Airbus A380 d’ici au milieu de la prochaine décennie.

En fait, les exemplaires restant à livrer à Emirates représentent 48% du carnet de commande d’Airbus pour l’A380.

Si l’on excepte les compagnies qui ont peu de chances d’honorer l’intégralité de leurs commandes (Hong Kong Airlines) ou qui ont annoncé réfléchir à diminuer le nombre d’exemplaires à recevoir (Air France, Lufthansa), voire confirmé être en discussion avec Airbus à ce sujet (Air Austral, Qantas), Emirates détient largement plus de 50% de ce carnet de commande.

 

Graphique 3 : Airbus A380 en commande au 31/03/2014

Cliquer sur les graphiques pour les agrandir

 

Capture d’écran 2014-03-31 à 12.12.08Capture d’écran 2014-03-31 à 12.12.32

 

Certes, une partie des 93 prochains A380 d’Emirates est destinée à remplacer les premiers modèles livrés à partir de 2008 – Emirates tend à garder ses avions entre 12 et 15 ans, laissant entrevoir un besoin en renouvellement à compter de 2020 pour le super Jumbo.

Si l’on considère qu’Emirates consacrerait environ 25 A380 au renouvellement de son parc sur un total de 140 commandés depuis le lancement du programme, la compagnie pourrait exploiter simultanément jusqu’à 110, voire 120, A380 à l’orée de la prochaine décennie.

Un chiffre impressionnant qui en dit long sur les ambitions d’Emirates

 
 

Airbus A380, l’arme de la conquête ?

Le PDG d’Emirates, Tim Clark, a annoncé l’année dernière son intention de doubler les capacités de sa compagnie à l’horizon 2020.

L’Airbus A380 est l’un des meilleurs atouts dont il dispose dans cette stratégie.

La capacité de l’appareil (près de 500 passagers dans la configuration standard actuelle) permet à Emirates de contourner les droits de trafic limités dont elle dispose dans un certain nombre de pays : les Etats-Unis ou la Grande Bretagne ont signé des accords de « Ciel Ouvert » avec les Emirats Arabes Unis, laissant la possibilité aux transporteurs de chaque pays de décider eux-mêmes des fréquences et capacités qu’ils souhaitent déployer.

Tel n’est pas le cas d’autres pays, de l’Allemagne et de la France notamment.

Sur ces marchés stratégiques, Emirates est assujettie à des limitations de fréquences hebdomadaires et de destinations autorisées.

L’Airbus A380 lui permet d’augmenter ses capacités dans le cadre limité des accords bilatéraux.

Ainsi, les trois dernières destinations ouvertes en A380 sont toutes Européennes : depuis le début de l’année 2014, le super Jumbo a été déployé chronologiquement vers Zürich, Barcelone et depuis aujourd’hui – mais pour des raisons différentes – vers Londres Gatwick.

Emirates déploie quotidiennement ses A380 vers plus de 25 destinations dans le monde, mais la moitié est située dans la seule Europe.

Certains analystes – et Air Info se range de ce côté – avancent qu’à terme, presque toutes les destinations Européennes d’Emirates ont vocation à être servies par un super Jumbo depuis Dubai.

Nombre de cycle moyen d'Airbus A380 par jour et par opérateur - Mai 2013 - Source : CAPA

Nombre de cycle moyen d’Airbus A380 par jour et par opérateur – Mai 2013 – Source : CAPA

A taux de cycle constant (1,68 cycles par appareil par jour, contre 1,1 cycles pour Air France selon le Centre for Aviation), ce sont même 60 à 70 aéroports dans le monde qui pourraient accueillir d’ici à 2020/2022 les 110 ou 120 A380 de la compagnie.

Configuré pour recevoir pratiquement 500 passagers en trois classes de voyage, l’A380 est celui qui aujourd’hui dispose du coût unitaire le plus faible parmi tous les appareils longs-courriers en service dans le monde, selon les chiffres d’Airbus.

Mieux, avec l’option étudiée par le constructeur Européen consistant à augmenter la capacité de l’appareil en portant de 10 (en 3-4-3) à 11 (en 3-5-3)  le nombre de sièges par rangée en classe Economique sur le pont inférieur, l’A380 obtiendrait un coût unitaire d’exploitation par m2 utilisable plus faible que les longs-courriers de prochaine génération (Airbus A350-1000 et Boeing 777-9X), selon Mark Lapidus, PDG d’Amedeo qui est à l’origine de cette étude.

Ainsi, Emirates tirerait un avantage économique évident – elle qui n’a pas hésité à devenir l’une des premières compagnies à introduire 10 sièges de front au lieu de 9 sur ses Boeing 777.

 

Un exemple à méditer pour toutes les compagnies qui doutent de l’utilité des Airbus A380.

…….

> Plus sur Emirates

> Plus sur l’Airbus A380

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

 

2 thoughts on “Deux nouveaux Airbus A380 pour Emirates

Comments are closed.