[Maj-1]Disparition du vol MH370 : la piste des îles Maldives

Situation de l'ile de Kudahuvadhoo

Situation de l’ile de Kudahuvadhoo

Article mis à jour après les déclarations des autorités Malaysiennes.

Onze jours après la disparition du vol MH370, le témoignage de plusieurs habitants d’un atoll isolé des îles Maldives vient ajouter un peu plus de confusion dans l’affaire: ceux-ci affirment avoir vu un un avion dont la description correspond à celle du Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines volant à basse altitude le 08 Mars au matin.

Des habitants de l’île de Kuda Huvadhoo située dans l’atoll de Dhaal ont déclaré avoir vu un avion volant à basse altitude au dessus de leur maison le samedi 08 Mars vers 06h15 en heure locale (soit 09h15 en Malaisie), le jour de la disparition du vol MH370.

 Localisation de l’île de Kuda Huvadhoo

Cliquer sur une image pour l’agrandir et accéder à la galerie

> Voir la carte interactive sur GoogleMaps

Le témoignage des habitants

Le Boeing 777-200ER de Malaysian Airlines immatriculé 9M-MRO (MSN 28420) au décollage à Paris Charles de Gaulle  le 26/12/2011. - © L. Errera / wikimedia

Le Boeing 777-200ER de Malaysian Airlines immatriculé 9M-MRO (MSN 28420) au décollage à Paris Charles de Gaulle le 26/12/2011. – © L. Errera / wikimedia

Selon le journal Maldivien Haveeru qui rapporte l’affaire, les habitants décrivent l’appareil comme étant de de couleur blanche avec des bandes rouges.

Cette description est similaire à la livrée de l’appareil immatriculé 9M-MRO prévu pour le vol Kuala Lumpur – Pékin.

Selon les témoins dont les propos concordent tous, l’appareil venait du Nord et se dirigeait vers le Sud-Est en direction d’Addu, à l’extrémité Sud des Maldives, en volant bruyamment à basse altitude. Certains affirment qu’il était si bas qu’ils pouvaient distinguer les portes de l’appareil.

« Certaines personnes sont sortis de leurs maisons pour voir ce qui était à l’origine de l’énorme bruit « ,

a déclaré un témoin.

Le Conseiller de l’île, Mohamed Zaheem, a confirmé que d’autres habitants de Kuda Huvadhoo avaient évoqué l’incident.

Le journal Maldivien cite également un expert aéronautique local – sans mentionner son nom : selon lui, il est probable qu’il s’agissait bien du vol MH370 car les chances qu’un autre avion survole l’île à ce moment là sont extrêmement faibles.

 

Une fausse piste ?

Le vol MH370 pouvait-il se trouver au-dessus des îles Maldives le 08 Mars à 09h15 heure de Kuala Lumpur ?

A priori, oui. L’heure est cohérente avec le temps nécessaire pour voler depuis sa dernière localisation repérée par les radars militaires Malaysien dans le détroit de Malacca.

Le témoignage de tout un groupe de villageois semble plus crédible que celui de personnes isolées qui ont précédemment rapporté avoir vu l’avion à des endroits différents.

On sait aussi que ses réserves en carburant étaient suffisantes pour atteindre les Maldives et lui laissaient une certaine autonomie pour continuer son chemin.

Sur la carte ci-dessous, le cercle bleu figure l’autonomie maximale du Boeing 777-200ER avec ses réserves de carburant au moment de son décollage de Kuala Lumpur.

Le cercle noir indique cette autonomie dans l’hypothèse d’un vol à vitesse réduite (notamment à basse altitude).

Autonomie du vol MH370

Autonomie du vol MH370

Source : tmfassociates.com

Evidemment, l’affaire stimule l’imagination des passionnés d’aviation. L’un deux a même reconstruit le parcours possible du vol de Malaysia Airlines depuis la mer d’Andaman jusqu’aux Maldives tout en projetant un itinéraire vers Socotra (au large du Yemen) ou les Seychelles…

Cliquer sur une image pour l’agrandir et accéder à la galerie

Source : twincessna340a

Les spéculations de l’auteur de ces cartes sur la destination finale de l’appareil lui appartiennent, mais le parcours imaginé depuis la balise IGREX en mer d’Andaman vers les Maldives reste cohérent avec le temps de vol rapporté à l’heure du témoignage des habitants.

Néanmoins, le survol des îles Maldives par le Boeing 777 de Malaysia Airlines ne coïncide pas avec les estimations de sa position relevées à partir des données satellitaires d’Inmarsat-3, selon le dernier ping émis par le « modem » de l’appareil vers 08h11.

En fonction de la force du signal et de la position du satellite récepteur, la position du vol MH370 se situe à un point quelconque sur l’un des deux arcs de part et d’autre de l’équateur, portés en rouge sur la carte plus haut.

Or il est impossible pour le Boeing 777 de franchir en une heure de vol la distance séparant les îles Maldives de l’un de ces points.

En conséquence, soit la piste Maldivienne est fausse, soit les données d’Inmarsat-3 sont à revoir.

L’analyse des données radar Maldiviens devraient donner dans les prochains jours un nouvel éclairage sur cette affaire.

A 11h00 (heure de Paris), lors de la conférence de presse quotidienne tenue à Kuala Lumpur, le chef d’état-major des forces armées Malaysiennes à rapporté que son homologue Maldivien a exclu le survol de son territoire par le vol MH370.

…….

> Voir notre dossier spécial sur le vol MH370

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

…….

Laissez un commentaire