Transavia ouvre Paris Orly – Madrid : un choix stratégique

B737-800 de Transavia France © AeroIcarus http://www.flickr.com/people/aero_icarus/

B737-800 de Transavia France © AeroIcarus http://www.flickr.com/people/aero_icarus/

Transavia annonce l’ouverture d’une ligne Paris Orly – Madrid cet été. Même si le groupe Air France – KLM choisit de déployer sa filiale low-cost sur une route très concurrentielle, le choix de la destination n’est pas anodin.

 

Le nouveau service de Transavia, annoncé hier 17 Mars, débutera le 4 Juillet prochain à raison d’un vol quotidien.

Madrid devient ainsi la 6ème destination de la compagnie vers l’Espagne au départ de France.

A l’annonce de l’ouverture de la ligne, Hervé Kozar, Directeur Général Adjoint Commercial de Transavia France souligne :

« L’Espagne est pour nous une destination stratégique de développement en Europe. L’ouverture de la ligne vers Madrid répond à la demande de notre clientèle désireuse d’un vol direct au départ de l’aéroport Orly Sud à prix très compétitifs. »

 

Pourtant, avec Barcelone également ouverte cette année, Madrid s’éloigne du modèle traditionnel de Transavia, plutôt axé sur les destinations uniquement « loisirs ».

Jusqu’à présent, Transavia opérait vers Ibiza, Palma de Majorque et Séville. Malaga a également été annoncée pour la saison d’été 2014.

En revanche, les nouvelles rotations vers Barcelone et Madrid positionnent à présent la filiale low-cost du groupe Air France-KLM sur des marchés fortement concurrentiels avec au demeurant une composante « affaires » plus importante.

 

Paris – Madrid : une route fortement concurrentielle sur laquelle Transavia n’aura qu’une faible part de marché

Vers Madrid, 5 compagnies opèrent depuis Paris Charles de Gaulle et Orly, totalisant 22 fréquences quotidiennes.

  • Depuis Charles de Gaulle : Air France et EasyJet
  • Depuis Orly : Iberia, Vueling et Air Europa (en partage de code avec Air France sur chacune de ses fréquences).
Compagnies opérant sur la ligne Paris (ORY+CDG) - Madrid - © Air Info

Compagnies opérant sur la ligne Paris (ORY+CDG) – Madrid – © Air Info

Compagnies opérant sur la ligne Paris (ORY+CDG) - Madrid - © Air Info

Compagnies opérant sur la ligne Paris (ORY+CDG) – Madrid – © Air Info


 

Avec l’ajout d’une seule fréquence quotidienne, la part de marché que Transavia entend capturer n’est pas significative (4%).

 

Parts de marché des différentes compagnies aériennes sur la route Paris (ORY + CDG) - Madrid, mesurées en termes de fréquences quotidiennes

Parts de marché des différentes compagnies aériennes sur la route Paris (ORY + CDG) – Madrid, mesurées en termes de fréquences quotidiennes – © Air Info


 

En revanche, en termes de groupes aériens, Transavia permet à Air France – KLM d’augmenter sa part de marché globale (passant ainsi de 26% à 30% après l’ouverture de la nouvelle fréquence) sans toutefois rattraper son retard sur IAG (Iberia + Vueling), toujours en tête avec 5 points d’écart.

Surtout, grâce à Transavia, Air France-KLM creuse l’écart avec Easyjet, passant de 13 à 17 points d’écart.

NB : le retard d’Air France – KLM face à IAG sur cette route demeure relatif étant donné l’accord de partage de code existant entre Air France et Air Europa. La compagnie Française appose son code AF sur les 5 liaisons quotidiennes que sa consoeur au sein de l’alliance Skyteam opère depuis Orly (sans réciprocité au départ de Charles de Gaulle).

 

Les différentes groupes aérien sur la route Paris (ORY + CDG) - Madrid, mesurées en termes de fréquences quotidiennes

Les différentes groupes aérien sur la route Paris (ORY + CDG) – Madrid, mesurées en termes de fréquences quotidiennes

Parts de marché des différentes compagnies aériennes sur la route Paris (ORY + CDG) - Madrid, mesurées en termes de fréquences quotidiennes

Parts de marché des différentes compagnies aériennes sur la route Paris (ORY + CDG) – Madrid, mesurées en termes de fréquences quotidiennes


 

Mais d’autres éléments viennent préciser la stratégie du groupe Air France – KLM.

 

Paris – Madrid : un marché délaissé par les compagnies low-cost

Alors que les compagnies low-cost (notamment Ryanair, EasyJet, Vueling) représentent environ 36% du trafic aérien global au départ de France selon la DGAC, leur part de marché sur la ligne Paris – Madrid restera nettement moindre, s’établissant à 22% en incluant Transavia.

Parts de marché des compagnies traditionnelles (AF, IB, UX) comparées aux compagnies low-cost (TO, VY, U2) sur la route Paris (ORY + CDG) - Madrid, mesurées en termes de fréquences quotidiennes - © Air Info

Parts de marché des compagnies traditionnelles (AF, IB, UX) comparées aux compagnies low-cost (TO, VY, U2) sur la route Paris (ORY + CDG) – Madrid, mesurées en termes de fréquences quotidiennes – © Air Info


 

Si l’on ne considère que les seules fréquences au départ d’Orly, leurs parts de marché tombent à 8%, avant l’arrivée de Transavia.

Parts de marché des compagnies traditionnelles (IB, UX) comparées aux compagnies low-cost ( VY, uniquement) sur la route Paris ORY  - Madrid, mesurées en termes de fréquences quotidiennes - © Air Info

Parts de marché des compagnies traditionnelles (IB, UX) comparées aux compagnies low-cost ( VY, uniquement) sur la route Paris ORY – Madrid, mesurées en termes de fréquences quotidiennes – © Air Info


 

En définitive, selon Air Info, l’ouverture de la ligne Paris Orly – Madrid :

  • renforce la présence du groupe Air France-KLM sur une route Européenne très concurrentielle
  • Exploite un marché où les compagnies low-cost sont peu présentes

Dans le contexte d’un marché ultra-compétitif, la base de coût de Transavia est un atout majeur pour Air France-KLM, y compris vis-à-vis des compagnies low-cost Européennes.

Exprimé en coût unitaire au siège-kilomètre (CASK), celui-ci ressort à environ 5 centimes, contre 5,9 centimes pour EasyJet et un peu plus de 6 centimes pour Vueling. A titre de comparaison, celui d’Air France sur le moyen-courrier s’établit à 10,5 centimes et celui d’Iberia (à l’échelle de son réseau global) à 8,5 centimes source : (CAPA).

Cette faible base de coût permet à la filiale low-cost d’Air France-KLM de proposer d’emblée des prix extrêmement agressifs sur sa nouvelle ligne, dès 40 € TTC, alors que la moyenne des prix minimum observés par Air Info aujourd’hui pour la période d’été 2014 avec un départ en Juillet s’établit plutôt à 60 € l’aller-simple.

Transavia s’avère la meilleure arme du groupe Air France-KLM dans sa reconquête du marché Européen.

Interrogeant le PDG du groupe Franco-Néerlandais, Alexandre de Juniac, Le Financial Times notait ainsi dans un article daté du 16 Mars :

L’un des problèmes pour Air France-KLM est la concurrence agressive des compagnies low-cost telles que Ryanair et EasyJet , qui ne subissent pas les coûts élevés de main-d’œuvre.

M. de Juniac dit que le groupe doit davantage fonctionner comme une compagnie low-cost, de la même manière que le commandant de forces armées devrait s’adapter à une tactique de guérilla menée par son adversaire.

 » Ce que nous devons faire maintenant, c’est les concurrencer directement avec les mêmes armes , avec la même base de coûts,  » dit-il.

Source : Financial Times

 

A l’évidence, l’ouverture de la nouvelle ligne Paris Orly – Madrid par Transavia répond à cette stratégie et à la nécessité de faire évoluer le groupe.

…….

> Sur le même sujet, lire aussi : Où en est Transavia face à Ryanair et Easyjet ? (07/03/2014)

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

…….