Disparition du vol MH370 : le mystère s’épaissit

Le Boeing 777-200ER de Malaysian Airlines immatriculé 9M-MRO (MSN 28420) au décollage à Paris Charles de Gaulle  le 26/12/2011. - © L. Errera / wikimedia

Le Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines immatriculé 9M-MRO (MSN 28420) au décollage à Paris Charles de Gaulle le 26/12/2011. – © L. Errera / wikimedia

> Voir notre dossier spécial « Vol MH370 », regroupant tous nos articles sur le sujet (les plus récents en premier)

Plus de 24 heures après la disparition du Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines effectuant la liaison Kuala Lumpur – Pékin, plusieurs questions restent sans réponse alors qu’aucun débris de l’appareil n’a encore été identifié.

L’incertitude sur la position du vol MH370

L’appareil a disparu des écrans de surveillance à partir de la position 06° 5515 de longitude Nord et 10° 33443 de latitude Est à une altitude de 35.000 pieds (annexe 1). Il n’est pas clair si cette disparition est liée à la survenue d’un événement quelconque  à bord du Boeing 777 ou s’il a simplement échappé à la couverture radar.

Dans l’après-midi du 8 Mars, un amiral de la Marine Vietnamienne a accrédité la thèse d’un crash en pleine mer, en situant précisément le lieu de l’accident à environ 130 miles marins au Sud de l’île de Tho Chau soit 110 miles marins au Sud-Ouest de la ville de Ca Mau. L’état-major de la Marine a ensuite précisé que l’amiral faisait référence au dernier contact avec l’appareil et que la position exacte de celui-ci n’était pas connue.

Dans la matinée du dimanche 9 Mars, les autorités Malaises évoquent la possibilité que l’appareil ait cherché à faire demi-tour, peut-être pour revenir vers Kuala Lumpur. Pourtant, contrairement à la procédure réglementaire, le pilote n’a pas informé sa base ni le contrôle aérien d’une telle manoeuvre.

L’élément le plus inquiétant reste l’absence de tout signal de détresse.

Les recherches s’intensifient, en vain jusqu’à présent

Des traînées supposées d’hydrocarbures de plusieurs kilomètres de long ont été découvertes au large des côtes Vietnamiennes par les équipes de recherche en fin de journée le samedi 8 Mars. Rien n’indique pour l’instant que celles-ci proviennent effectivement de l’avion disparu. Aucun débris n’a été identifié à proximité.

La zone de recherche a été élargie autour de la zone de disparition de l’appareil (annexe 2) jusqu’à comprendre des zones terrestres.

D’importants moyens ont été mis en place par les différents pays concernés ou riverains : 22 aéronefs (avions ou hélicoptères) et 40 navires sont à la recherche d’une quelconque trace du Boeing disparu.

A 10 heures le 9 Mars, ces recherches sont demeurées vaines.

Deux passagers voyageaient sous une fausse identité.

Après avoir pris le soin d’informer individuellement les proches des victimes, Malaysian Airline a publié la liste des 227 passagers et 12 membres d’équipage à bord du vol MH370 (annexe 3)

Parmi eux, une famille de 3 Français, une mère et ses deux enfants, accompagnés par une adolescente à la double nationalité Franco-Chinoise. Tous les quatre sont bien connus du Lycée Français International de Pékin où une cellule d’aide psychologique a été mise en place.

Il est avéré que deux passagers voyageaient sous une fausse identité : les Ministères Italien et Autrichien des Affaires Etrangères ont confirmé que leurs ressortissants supposés être à bord du vol MH370 étaient bel et bien en vie et n’ont jamais pris ou tenté de prendre cet avion.

En revanche, leurs passeports ont été dérobés en Thaïlande, il a six mois pour l’Autrichien et deux ans pour l’Italien.

Selon certaines sources, les deux usurpateurs ont réservé leur vol en même temps : leurs numéros de billet sont consécutifs (annexe 4). La réservation a été effectuée auprès de la compagnie China Southern Airlines qui a un accord de partage de code avec Malaysian Airlines sur cette ligne.

Ces deux passagers suspects prenaient ensuite une correspondance à Pékin, tous les deux vers Amsterdam.

Les enquêteurs disposent d’enregistrements vidéos pris à l’aéroport de Kuala Lumpur, actuellement en cours d’analyse.

Il a été reporté que le Federal Bureau of Investigation Américain (FBI) apportait son soutien à l’enquête. Cette information a ensuite été démentie

En tout état de cause et en l’absence d’indices plus probants, lier la présence de deux voyageurs sous une fausse identité à une piste terroriste est prématuré : il peut s’agir de trafiquants en tout genre ou d’immigrants illégaux. L’existence d’un marché noir de faux passeports en Thaïlande ainsi qu’une filière d’immigration clandestine en Asie du Sud-Est est connue des services de police occidentaux.

Par ailleurs, 5 personnes enregistrées sur le vol MH370 ne sont pas montées à bord (no show), mais leurs bagages ont été retirés des soutes de l’appareil, conformément aux procédures en vigueur pour de telles circonstances.

L’appareil venait d’être révisé mais a connu un sérieux incident auparavant

Malaysian Airlines a indiqué que le Boeing 777-2H6ER immatriculé 9M-MRO (MSN 28420) a subi une révision complète il y a quelques semaines qui n’a rien révélé d’anormal.

L’appareil a été impliqué dans un sérieux incident à l’aéroport de Shanghai Pu-Dong en Août 2012, à la suite duquel une partie de son aile droite a été sectionnée en heurtant l’empennage d’un Airbus A340-600 de China Eastern Airlines (annexe 5).

Les réparations ont été effectuées par Boeing et l’appareil a été déclaré apte à un retour au service opérationnel par les autorités compétentes.

Livré neuf à Malaysia Airlines le 31 mai 2002,  il totalisait au moment de sa disparition 20.243 heures de vol.

Conformément aux protocoles internationaux de l’ICAO, Boeing a dépêché sur place une équipe spécialisée.

Par ailleurs, Malaysian Airlines a indiqué que l’appareil disposait d’un ACARS (Aircraft Communication Addressing and Reporting System ou système de communications codées entre un aéronef et une station au sol délivrant automatiquement des informations sur les paramètres de vol) et qu’aucun signal laissant supposer une anomalie ne lui était parvenu.

En attendant, aucune piste ne peut être écartée : défaillance technique majeure de l’appareil, acte de terrorisme, ou collision en vol. Selon toute vraisemblance, l’origine de l’accident ne sera pas connue avant longtemps.

…….

> Lire aussi : Disparition d’un Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines au large du Vietnam  (08/02/2014)

…….

Annexe 1 : position de l’appareil au moment de sa disparition supposée

position du vol MH370 au moment de sa disparition supposée

position du vol MH370 au moment de sa disparition supposée

…….

Annexe 2 : La zone de recherche a été étendue

Capture d’écran 2014-03-09 à 11.28.46

 …….

Annexe 3 : Liste des passagers et des membres d’équipage à bord du vol MH370

Liste des passagers et membres d'équipage du vol MH370 le 08/03/2014

Liste des passagers et membres d’équipage du vol MH370 le 08/03/2014

Liste des passagers et membres d'équipage du vol MH370 le 08/03/2014

Liste des passagers et membres d’équipage du vol MH370 le 08/03/2014

Liste des passagers et membres d'équipage du vol MH370 le 08/03/2014

Liste des passagers et membres d’équipage du vol MH370 le 08/03/2014

Liste des passagers et membres d'équipage du vol MH370 le 08/03/2014

Liste des passagers et membres d’équipage du vol MH370 le 08/03/2014

Liste des passagers et membres d'équipage du vol MH370 le 08/03/2014

Liste des passagers et membres d’équipage du vol MH370 le 08/03/2014

Liste des passagers et membres d'équipage du vol MH370 le 08/03/2014

Liste des passagers et membres d’équipage du vol MH370 le 08/03/2014

Liste des passagers et membres d'équipage du vol MH370 le 08/03/2014

Liste des passagers et membres d’équipage du vol MH370 le 08/03/2014

…….

Annexe 4 : Reçus des billets des deux voyageurs sous une fausse identité

Billets d'avion des deux voyageurs sous une fausse identité

Billets d’avion des deux voyageurs sous une fausse identité

…….

Annexe 5 : Aile endommagée du Boeing 777-200ER de Malaysian Airlines immatriculé 9M-MRO (MSN 28420) après son accident sur l’aéroport de Shanghai Pudong an Août 2012

Aile endommagée du Boeing 777-200ER de Malaysian Airlines immatriculé 9M-MRO (MSN 28420) après son accident sur l'aéroport de Shanghai Pudong an Août 2012

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

…….