Turkish Airlines ira-t-elle à Sydney sans escale ?

Boeing 777-300ER de Turkish Airlines - © Boeing

Boeing 777-300ER de Turkish Airlines – © Boeing

Turkish Airlines a annoncé l’année dernière son intention d’ouvrir une liaison sans escale entre son hub d’Istanbul et Sydney en Australie. Un an après, son partenariat renforcé avec Singapore Airlines apporte un éclairage différent.

Turkish Airlines a créé le  » buzz  » en Juin 2013 en confirmant son projet d’établir la première route directe sans escale entre l’Europe et l’Australie d’ici à 2016.

Avec une distance séparant les deux villes de 8.076 Miles marins (14.956 kilomètres) le vol Istanbul – Sydney serait l’un des plus longs de l’histoire de l’aviation commerciale.

Mais à la lumière de l’extension du partage de codes signé cette semaine entre Turkish Airlines et Singapore Airlines, toutes deux membres de Star Alliance, la dure réalité économique semble s’imposer à la compagnie Turque.

Seuls deux avions sont capables de franchir une telle distance sans restriction de leur capacité d’emport : le Boeing 777-200LR et l’Airbus A340-500, spécialement conçus pour des vols ultra longs-courriers. Mais Turkish Airlines ne dispose d’aucun des deux dans sa flotte et l’acquisition d’un tout petit nombre d’appareils de ce type pour effectuer une seule route ne semble pas économiquement viable, nonobstant leur consommation de carburant.

Les 15 Boeing 777-300ER dont dispose Turkish Airlines peuvent franchir une distance maximale de 7.930 Miles marins (14.690 km) et ne pourraient donc atteindre Sydney sans limiter fortement leur charge tout en prenant certains risques opérationnels.

Cette réalité, Turkish Airlines la connaissait dès l’année dernière. Etait-ce un effet d’annonce ou un but qu’elle se fixe à plus long terme, lorsqu’elle disposera des appareils adaptés ?

En tout état de cause, l’approfondissement de ses relations avec Singapore Airlines apporte une solution à la desserte de l’Australie convoitée par la compagnie Turque.

Selon le communiqué de Singapore Airlines :

« Les deux partenaires de Star Alliance partagent leurs codes sur les vols de chacun entre Singapour et Istanbul depuis Février 2009. Singapore Airlines exploite actuellement quatre vols hebdomadaires sur la route tandis que Turkish Airlines en opère sept.

Dans le cadre de l’extension de cet accord, Singapore Airlines apposera son code  » SQ  » sur les vols de Turkish Airlines au-delà d’Istanbul, vers des destinations en Turquie, ainsi qu’en Afrique, en Europe, au Moyen-Orient et en Amérique du Nord.

Récipoquement, Turkish Airlines ajoutera son code  » TK  » sur des vols opérés par Singapore Airlines au-delà de Singapour, vers des destinations en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique Sud-Ouest [donc l’Australie et la Nouvelle-Zélande]

Cet accord devrait prendre effet au 1er mai 2014, sous réserve des approbations réglementaires. »

Pour l’heure, Turkish Airlines se contentera donc de servir Sydney et l’Australie en apposant son code sur les vols de Singapore Airlines. Il n’est plus question d’une route opérée avec ses propres appareils, et encore moins d’une liaison sans escale.

Les coûts d’exploitation de ces vols ultra longue distance remettent peu à peu en cause leur existence, en raison des prix élevés du carburant et de la meilleure utilisation que les compagnies peuvent tirer de leur appareils vers des destinations moins lointaines, beaucoup plus rentables.

…….

Annexe : route Istanbul – Sydney projetée par Turkish Airlines en Juin 2013

Route  Istanbul - Sydney projetée par Turkish Airlines - © via gcmap

Route Istanbul – Sydney projetée par Turkish Airlines – © via gcmap

Distance orthodromique : 8.076 Miles marins (14.956 kilomètres).

…….

Lire aussi : Air Austral détrône Air France pour le record du plus long vol commercial opéré depuis Paris (21/02/2014)

Plus sur Turkish Airlines

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire