Aeromexico en grande forme

Aeromexico : Boeing 787-8 © Aeromexico

Aeromexico : Boeing 787-8 © Aeromexico

Outre d’excellents résultats financiers, Aeromexico renforce son réseau international et propose de nouveaux services innovants.

Aeromexico fait feu de tout bois. L’annonce de ses résultats pour le 4ème trimestre 2013 confirme sa bonne santé financière : avec un bénéfice d’exploitation en hausse de presque 72% en glissement annuel, et un  ratio de marge d’exploitation progressant de 2,2 points par rapport à la même période de l’année précédente, à 5,9%, la principale compagnie aérienne peut regarder l’avenir sereinement.

Le chiffre d’affaires du groupe pour le quatrième trimestre 2013 atteint 10,7 milliards de pesos mexicains (environ 590 millions d’euros) , soit une hausse en glissement annuel de 8,7 %.

Surtout, Aeromexico est engagée dans une politique de stricte maîtrise de ces coûts : pour le quatrième trimestre consécutif, Le coût par sièges-kilomètres disponibles (CSKO), excluant le carburant, a diminué, et ressort en baisse de 5 % à la fin de l’année 2013, toujours en glissement annuel.

Ses performances opérationnelles se sont également améliorées : 87,7 % des départs ont eu lieu à l’heure prévue en 2013, soit une amélioration de plus de 7,7 points par rapport à 2012.

La flotte du groupe s’est agrandie avec l’arrivée de quatre nouveaux appareils : deux Boeing 787-8, un Boeing 767 et un Embraer -190, tandis que trois Embraer -145 ont été retirés. Le parc aérien de Grupo Aeromexico comprenait donc 117 appareils au 31 décembre 2013, répartis en :

  • une flotte « tout Boeing » pour Aeromexico : 47 Boeing 737_700/800, 6 Boeing 767-200ER/300ER, 4 Boeing 777-200ER, 4 Boeing 787-8
  • une flotte « tout Embraer » pour sa filiale régionale Aeromexico Connect : 30 ERJ-145, 4 E-170, 3 E-175, 19 E-190.

Neuf ERJ-145 quitteront la flotte du groupe cette année, ainsi que 4 Boeing 737-700 et 1 Boeing 767-200. En revanche, le groupe prendra livraison de 8 Boeing 787, 6 Boeing 737-800 NG et 12 Embraer 170/190.

Au total, l’augmentation des capacités progressera 15 à 18% sur l’année en cours, se portant essentiellement sur le réseau international (19 à 22% pour ce secteur contre  9 à 12% pour les vols intérieurs).

Aeromexico a par ailleurs révélé une stratégie d’investissement sans précédent dans l’histoire de l’aviation Mexicaine, avec l’achat de 100 appareils de l’avionneur Boeing, dont 90 B737MAX  (lesquels seront équipés des winglets Split Scimitar) et 10 B787-9 Dreamliners.

L’arrivée des nouveaux appareils permet à Aeromexico de renforcer son réseau intercontinental. La desserte de Madrid sera renforcée par trois fréquences supplémentaires assurées en 787 et Londres Heathrow recevra également le Dreamliner (3 fois par semaine), en service depuis l’année dernière sur les lignes Mexico – Paris Charles de Gaulle (quotidien), Mexico – New York JFK (également quotidien) et Mexico – Tokyo Narita (4 fois par semaine).

> Lire : Aeromexico déploie son B787 « Dreamliner » vers Madrid (28/01/2014)

A compter du 29 Juin 2014, la route Mexico – Shanghai, opérée en Boeing 777-200ER avec une escale à Tijuana, sera renforcée par une fréquence hebdomadaire supplémentaire le dimanche (au départ de Mexico, le mardi au départ de Shanghai), s’ajoutant à celles du mardi et du vendredi (jeudi et dimanche dans le sens retour). Cette route reste la seule entre l’Amérique Latine et l’Asie opérée par un transporteur Sud-Américain à ce jour, alors que le marché, sous-exploité, est en plein essor.

Egalement le 29 Juin, Aeromexico rajoutera une destination supplémentaire à son réseau vers le Brésil : Après Sao Paulo, Rio de Janeiro sera servie par 4 fréquences hebdomadaires assurées en Boeing 767-200ER, configuré pour recevoir 171 passagers, dont 30 en classe Affaires. Aeromexico sera sans concurrence sur la ligne, qui deviendra sa 13ème destination sur le continent Sud-Américain, après Sao Paulo donc, ainsi que Bogota, Buenos Aires, Caracas, La Havane, Quito (depuis Décembre 2013), Lima, Guatemala, San Pedro Sula, San Salvador, San Jose du Costa Rica, et Santiago du Chili (qui recevra aussi une fréquence supplémentaire cette année)

Ces nouvelles liaisons et ces fréquences supplémentaires s’accompagnent d’une réorganisation du hub de Mexico, où les plages de correspondances sont portées de 6 à 10 afin d’améliorer la connectivité. Aeromexico vise  principalement le marché de la Côte Ouest des Etats-Unis vers l’Amérique Latine.

Enfin, sur le plan commercial, Aeromexico innove en proposant un nouveau service de conciergerie à l’attention de ses passagers, sur l’ensemble de son réseau, intérieur ou international. Contre 15 dollars US, les clients peuvent, 48 heures avant leur vol et jusqu’à 3 mois après, bénéficier d’un central téléphonique qui les renseignera et s’occuper des réservations ou de l’achat s’il y a lieu, sur les spectacles, les boutiques, les transports (trains ou véhicules de luxe), le logement, les spas, la santé, la météo, et même les boites de nuit à destination.

L’offensive d’Aeromexico semble profiter du dynamisme économique du Mexique (avec une croissance du PIB attendue pour cette année à +3,9%) et vise à renforcer le rôle de l’aéroport Mexico comme plaque tournante vers l’Amérique Latine.

Rappelons qu’Aeromexico est membre fondateur de l’alliance SkyTeam et qu’elle partage ses codes notamment avec Air France, Delta Airlines (qui détient une participation à son capital), Avianca, LAN, TAM et Alaska Airlines.

…….

> Lire plus sur Aeromexico

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés