Vers un accord de « ciel ouvert » entre l’Europe et l’Asie du Sud-Est

Capture d’écran 2014-02-12 à 17.14.02L’Union Européenne (UE) et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE *) se proposent de renforcer leur coopération dans le domaine de l’aviation en négociant un accord global de transport aérien entre les deux régions.

Leur déclaration commune, adoptée aujourd’hui 12 Février 2014 à Singapour à l’issue d’un sommet deux jours, qualifié de « fructueux », met en place les bases d’un accord de « ciel ouvert« .

Dans le communiqué final, le représentant de l’Union Européenne souligne les avantages qu’ont déjà retirés les passagers et les compagnies aériennes de la mise en place d’un tel accord au sein de l’Union. Appliqué au trafic Europe – Asie, un accord de ciel ouvert se solderait selon lui par les mêmes bénéfices.

«Si l’Union et l’ANASE collaborent pleinement, nous pourrons étendre à un marché interrégional beaucoup plus vaste les avantages démontrés de nos marchés de l’aviation uniques respectifs. Le sommet est le principal promoteur d’une nouvelle dynamique visant à renforcer la coopération. En outre, il a présenté des arguments convaincants en faveur de ce qui serait le premier accord d’aviation au monde entre deux blocs de pays tels que l’UE et l’ANASE,» a déclaré Siim Kallas, vice-président de la Commission européenne chargé des transports.

L’UE a déjà conclu des accords globaux de transport aérien avec les États-Unis, le Canada, le Maroc, les pays des Balkans occidentaux, la Jordanie, la Géorgie, la Moldavie et Israël. En outre, un accord devrait être signé en mars 2014 avec l’Ukraine. Les négociations avec le Brésil devraient aboutir prochainement et des négociations sont en cours avec l’Azerbaïdjan, la Tunisie et le Liban.

De son côté, l’ANASE a conclu un traité aérien avec la République populaire de Chine. Cet accord est entré en vigueur en 2011. L’ANASE a également entamé des discussions avec le Japon et la République de Corée afin de conclure des accords similaires.

Pour négocier un accord avec l’ANASE, la Commission Européenne devra obtenir un mandat de négociation du Conseil des ministres des transports des 28 États membres de l’Union. Lors du sommet de l’aviation UE-ANASE, le vice-président Kallas a annoncé qu’il proposera à la Commission européenne de demander dès que possible au Conseil de l’Union européenne l’autorisation d’entamer des négociations sur un accord global de transport aérien entre l’UE et l’ANASE.

Environ 300 dirigeants politiques et chefs d’entreprise, parmi lesquels figuraient quelques ministres des transports de l’UE et de l’ANASE, ont participé à ce sommet.

Faits et chiffres

Le trafic aérien entre l’UE et l’ANASE n’a cessé de croître ces dernières années. Il a quasiment doublé au cours des quinze dernières années pour atteindre plus de dix millions de passagers en 2012. Avec une population totale de 1,1 milliard d’habitants et une croissance moyenne attendue de 5% par an pour les vingt prochaines années, le marché du transport aérien de l’UE et de l’ANASE prend une importance stratégique de plus en plus grande dans ces deux régions.

La croissance du trafic mondial au cours des vingt prochaines années sera due pour moitié à des vols au départ, en provenance ou au sein de la région de l’Asie-Pacifique, qui prendra la tête du marché mondial du transport aérien d’ici 2030 avec une part de marché de 38%. De par la rapidité de son essor économique et l’augmentation des revenus de ses habitants, l’ANASE sera au cœur de cette croissance.

L’ANASE travaille à la mise en place, d’ici 2015, d’un marché de l’aviation unique grandement similaire à celui que l’UE a réussi à créer au cours des vingt dernières années. Cela ouvre de nouvelles perspectives intéressantes de coopération entre l’UE et l’ANASE.

Dans sa communication de 2012 intitulée: «La politique extérieure de l’UE dans le domaine de l’aviation – Anticiper les défis à venir», la Commission Européenne a proposé que cette coopération se concrétise, à un moment ou à un autre, par un accord global de transport aérien UE-ANASE.

……..

(*) : L’ANASE regroupe dix pays de l’Asie du Sud-Est, à savoir: le Brunei Darussalam, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar (Birmanie), les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Viêt Nam.

…….

Cet article intègre des éléments originaux de la source d’information.

 

Laissez un commentaire