Qu’attendre du Salon de Singapour 2014 ?

L'A350 MSN3 à Changi (Singapour) © Airbus

L’A350 MSN3 à Changi (Singapour) © Airbus

Le salon aéronautique de Singapour ouvre ses portes demain mardi sur les pistes de Changi : très attendu, le premier salon de l’année marquera la première apparition publique de l’A350 et son premier face-a-face physique avec le 787 de Boeing. mais il devrait servir aussi de test à la tenue du marché aéronautique dans un contexte difficile pour les pays émergents, entre la dépréciation de leur monnaie (Inde, Turquie, Brésil) et les troubles politiques (Thailande).

Comme pour rassurer les esprits, Boeing a publié hier soir ses prévisions à 20 ans, soulignant la croissance économique persistante de la région Asie Pacifique. Celle-ci devrait représenter 36% du total des commandes aéronautiques mondiales, pour un montant évalué à 1,9 trillion de dollars, avec une forte proportion (69% selon Boeing) d’avions mono-couloirs, de type B737 et A320.

Les habituelles rumeurs pré-salon se focalisent d’ailleurs sur ces deux modèles principalement :

Du coté de Boeing, on annoncerait la première commande du B737 MAX par une compagnie Indienne. Le nom de la low-cost Spice-Jet revient souvent. Avec Air India et Jet Airways, elle fait partie des trois compagnies indiennes opérant déjà une flotte de 737.

Malgré la crise politique qui secoue son pays d’origine, la Thailande, la compagnie Nok Air s’intéresserait également au 737 MAX, et souhaiterait jusqu’à 28 exemplaires, dont seulement 14 serait commandés en compte propre chez Boeing.

Signe de l’ouverture progressive de la Birmanie, la compagnie Myanmar Airways devrait aussi passer commande d’une douzaine de mono-couloir, par l’intermédiaire du loueur GECAS.

Toutefois, le carnet de commandes de l’avionneur Américain comportait à fin 2013 un certain nombre de clients « non identifiés ». Les annonces faites à Singapour seraient parfois la révélation de l’identité des commanditaires plutôt que de nouveaux ordres d’achat.

Concernant le 777X, Ethiopian Airlines et British Airways ont signalé leur intérêt ces derniers jours, mais aucune décision n’est encore attendue.

Du côté d’Airbus, une commande de Vietjet, portant sur 42 A320neo, 14 A320ceo, 6 A321ceo, serait presqu’acquise.

La compagnie Garuda Indonesia pourrait commander une dizaine d’A330 supplémentaires (en plus de ses 18 actuels) représentant environ 2,5 milliards de dollars. En revanche, elle n’aurait pas encore arrêté son choix entre l’A350 et le B787, et aucune décision concernant l’A380 ne serait prise avant les prochaines élections présidentielles.

Mais c’est vers Doric que tous les regards seront braqués : le loueur confirmera-t-il dans le cadre du salon de Singapour son option d’achat pour 20 Airbus A380 ? La transformation du protocole d’accord en commande ferme se fait attendre, Airbus ayant annoncé le mois dernier que celle-ci devrait maintenant intervenir dans le courant du 1er trimestre 2014.

Les autres avionneurs ne seront pas en reste : ATR Aircraft, leader dans la zone Asie-Pacifique, où il détient 85% du marché des avions régionaux de moins de 90 places, a d’ores et déjà prévu une conférence de presse le 12 Février, vraisemblablement pour annoncer une ou plusieurs commandes.

L’avionneur Canadien Bombardier a fait savoir qu’il serait également bien présent à Singapour, où il exposera son Q400 NextGen et des maquettes grandeur nature de son Cseries.

En tout état de cause, le montant global des commandes enregistrées lors de ce salon, sauf surprise majeure, ne devrait pas atteindre les records du salon de Dubai en Novembre 2013.

…….

> Voir d’autres articles d’Air Info sur le salon aéronautique de Singapour

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire