Lufthansa réclame une intervention de l’UE dans le dossier Etihad – Alitalia

L'Aéroport de Francfort, hub de Lufthansa. - © Lufthansa

L’Aéroport de Francfort, hub de Lufthansa. – © Lufthansa

Dans un communiqué paru hier lundi 3 Février 2014, la compagnie allemande Lufthansa s’en est pris vertement aux visées d’Etihad sur Alitalia. Elle réclame l’intervention de l’Union Européenne sur le dossier de la compagnie Italienne.

« Nous refusons les subventions publiques à répétition et les nationalisations partielles des compagnies aériennes Européennes, qu’elles proviennent d’Etats Européens ou de sociétés publiques situées hors d’Europe« , a déclaré Lufthansa, en continuant : « nous appelons la Commission Européenne à interdire ces manoeuvres dilatoires« , en allusion à la législation anti-trust et à la réglementation sur les aides d’Etat considérées comme anti-concurrentielles.

Sans les nommer explicitement, Lufthansa s’en prend à Alitalia et à Etihad.

A la première parce que le plan de sauvetage élaboré sous la houlette du gouvernement Letta a abouti à une entrée au capital de la Poste Italienne, établissement public, dans Alitalia. Elle est en devenue le deuxième actionnaire, à hauteur de 19,48% des parts, après sa participation à hauteur de 75 millions d’euros dans l’augmentation de capital de la compagnie italienne à la fin de l’année dernière. L’intervention de la Poste a déjà été critiquée par le groupe IAG, holding réunissant British Airways, Iberia et Vueling. A Bruxelles, l’autorité de la concurrence examine le montage financier mais aucune décision n’a encore été rendue.

A la seconde parce qu’elle est entièrement détenue par l’Etat d’Abu Dhabi, que Lufthansa accuse de verser des aides directes ou indirectes à sa compagnie aérienne. « Il existe hors d’Europe des systèmes puissamment organisés en faveur du secteur aérien, très intégrés, réunissants les aéroports, les compagnies aériennes et d’autres fournisseurs de services. Ils mènent une expansion agressive« . Selon Lufthansa, les compagnies Européennes  ne pourront rivaliser que si « les politiques s’assurent que la concurrence soit loyale dans le monde entier« .

Le Ministre Italien des transports, Maurizio lupi, a répondu aux accusations de Lufthansa par un communiqué ironique : « L’inquiétude de Lufthansa quant à un accord avec Etihad ne fait que confirmer qu’Alitalia est sur la bonne voie. Aide d’Etat ? Déni des règles de la concurrence ? Il semble plutôt que ce soit Lufthansa qui ait peur de la concurrence.« , a-t-il déclaré.

De fait, Lufthansa a tout à craindre d’un rapprochement entre Etihad et Alitalia. Comme l’écrivait Air Info le 11/01/2014 :

Plus qu’ [Air France – KLM], allié depuis 2012 à Etihad au travers d’un partenariat qualifié de stratégique, c’est Lufthansa qui pourrait le plus pâtir d’un tel projet : il détient la part du lion, devant Air France – KLM et British Airways, sur le marché Italien de la clientèle « affaires », celle-là même que vise Etihad.

> Lire l’article d’Air Info : Etihad prête à racheter Alitalia sous conditions (11/01/2014)

Surtout, l’offensive d’Etihad en Europe concerne en premier lieu le groupe Lufthansa : Etihad a pris une participation de 29,2% dans le 2ème transporteur Allemand, Airberlin, et une autre de 33,3% dans la compagnie régionale Suisse Darwin Airline, promptement rebaptisée Etihad Regional lors d’une grandiose cérémonie organisée dans le fief de la plus rentable des filiales de Lufthansa, Swiss Airlines, à Zürich. Etihad est par ailleurs alliée au groupe Air france-KLM, avec lequel elle s’apprête à renforcer le partenariat signé en 2012, et a également pris, rien qu’en Europe, une participation de 40% dans Air Serbia, au coeur des Balkans, mais aussi dans Aer Lingus en Irlande, sans omettre l’accord passé la semaine dernière avec l’Espagnole Air Europa.

Bref, si maintenant Alitalia passait aux mains d’Etihad, l’encerclement de Lufthansa serait complet.

© 2014 Air Info – Tous droits réservés.

2 thoughts on “Lufthansa réclame une intervention de l’UE dans le dossier Etihad – Alitalia

  1. Pingback: Etihad – Alitalia : pourquoi Lufthansa a raison de s’inquiéter « Air Info

  2. Pingback: Etihad – Alitalia : l’UE promet des discussions "longues et difficiles" | Air Info

Comments are closed.