Ryanair : des pertes au 3ème trimestre, comme annoncé

B737-800 de Ryanair alignés pour le décollage. - © Ryanair

B737-800 de Ryanair alignés pour le décollage. – © Ryanair

Ryanair a annoncé aujourd’hui 3 Février 2014 ses résultats financiers pour le 3ème trimestre de son exercice fiscal 2013-2014, qui ressortent avec une perte de 35,2 Millions EUR. La nouvelle ne surprend pas : Ryanair a lancé deux avertissements sur résultats en Septembre et Novembre 2013.

La mauvaise nouvelle pour la compagnie low-cost reste cependant conforme à ses prévisions. Ryanair confirme son objectifs d’un résultat positif pour son exercice annuel clos au 31 Mars 2014.

L’année dernière à la même époque, la compagnie enregistrait un bénéfice de 18,1 millions EUR.

Ces pertes sont « entièrement dues à une baisse de 9% du prix moyen des billets et à une livre sterling plus faible« , a expliqué le directeur général de la compagnie Michael O’Leary. « Nous avons répondu à ce faible contexte de prix en septembre dernier avec des promotions et des billets moins chers qui ont stimulé le trafic sur tous les marchés« , a-t-il ajouté.

De fait, le trafic passager a progressé de 6% sur la période à 18,3 millions (gagnant un million de passagers sur un an), mais sans générer de revenu supplémentaire (964 millions EUR contre 969 millions au 3ème trimestre 2012). L’augmentation du coefficient de remplissage (+1%) s’est réalisée au détriment des rendements.

Néanmoins, Ryanair souligne dans son communiqué certains éléments positifs, notamment la hausse des revenus dits « ancillaires » (connexes au prix du billet d’avion, générateurs de marge importante pour les compagnies aériennes) ainsi que la diminution de ses coûts unitaires. « Les revenus ancillaires ont augmenté de 13%, nettement plus rapidement que la croissance du trafic, en raison du succès auprès de la clientèle de nos places réservées, de l’embarquement prioritaire, ainsi que de la hausse des frais pour paiement par carte de crédit. Hors carburant, au 3ème trimestre, les coûts unitaires ajustés à la distance parcourue ont diminué de 9%, montrant que Ryanair conserve sa place de leader dans l’industrie pour la maîtrise des coûts« , précise le communiqué.

Les marchés financiers saluent les résultats de Ryanair, le cours de l’action à la Bourse de Dublin étant en hausse de 5,91% à l’heure actuelle.

Ryanair a modifié sa politique commerciale à la fin de l’année dernière, après les deux avertissements sur résultats. De nouveaux services sont proposés à la clientèle.

> Lire l’article d’Air Info : Ryanair passe à l’attribution des sièges sur tous ses vols (01/02/2014)

Surtout, c’est son modèle économique que la compagnie est en train de réviser entièrement. Elle cherche maintenant à capter la clientèle d’affaires, plus rémunératrice, en réorganisant ses opérations depuis les aéroports principaux plutôt que secondaires, car plus accessibles et plus proche des centre-villes.

Ce faisant, elle se rapproche peu à peu du modèle de sa grande rivale Britannique, Easyjet.

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

. sans  Mais l

et la compagnie espère faire voler 81,5 millions de personnes sur l’année contre une précédente prévision de 81 millions.

La compagnie aérienne irlandaise à bas coûts Ryanair a annoncé lundi être tombée comme prévu dans le rouge au troisième trimestre de son exercice fiscal 2013-2014 mais a confirmé ses objectifs après deux avertissements sur résultats l’an dernier.

Sur la période achevée fin décembre, Ryanair a accusé une perte après impôts de 35,2 millions d’euros contre

« Notre perte du troisième trimestre de 35 millions d’euros est conforme à nos prévisions et est

Après deux avertissements sur résultats en septembre et en novembre, la compagnie a confirmé en outre lundi sa prévision d’un bénéfice annuel compris entre 500 et 520 millions d’euros.

La compagnie avait choqué le marché l’an dernier avec ces avertissements sur résultats, suscitant des interrogations sur son modèle après des années de réussite insolente.

Face à cette situation, Ryanair a multiplié les tentatives d’amélioration des services aux passagers.

Elle a ainsi suivi l’exemple d’easyJet en allouant depuis le 1er février tous les sièges afin de rendre l’embarquement plus facile et de permettre aux membres d’une même famille d’être assis à côté dans l’avion.

Outre les sièges attribués, la compagnie va également offrir à ses passagers des billets flexibles et un accès rapide dans certains aéroports afin d’attirer également la clientèle d’affaires.

Ryanair a également revu son site internet.

« Les nouvelles liaisons et bases et la stratégie numérique et de services aux clients tirent la performance » et « 2015 se destine à être une année de croissance de la marge », anticipent les analystes de Davy.

La compagnie aérienne à bas coûts avait provoqué un coup de tonnerre dans le ciel européen en annonçant fin novembre l’ouverture d’une base à Bruxelles, cause d’inquiétudes pour ses concurrents et pour les aéroports régionaux, jusqu’ici privilégiés.

A la Bourse de Dublin, les investisseurs saluaient lundi les annonces de Ryanair dont le titre bondissait de 5,70% à 6,673 euros vers 10H00 GMT.

Laissez un commentaire