Brussels Airlines contre-attaque

Les Avro-Jet RJ100 quitteront la flotte de Brussels Airlines d'ici à 2016 - © Brussels Airlines

Les Avro-Jet RJ100 quitteront la flotte de Brussels Airlines d’ici à 2016 – © Brussels Airlines

La compagnie Belge Brussels Airlines (SN), menacée par les compagnies low-cost, entend répliquer à l’invasion de son hub de Bruxelles-Zaventem (BRU). Profitant d’une productivité améliorée, elle développe son réseau Européen et investit dans de nouveaux services.

Après l’annonce fin Novembre 2013 par la compagnie low-cost Ryanair (FR) de la création d’une nouvelle base à Bruxelles-Zaventem d’où seront lancées 10 nouvelles lignes, Brussels Airlines réplique en renforçant son réseau Européen dès la saison d’été. Au total,  400 000 sièges supplémentaires seront offerts en 2014, représentant la plus forte expansion du réseau dans l’histoire de la compagnie, membre de Star Alliance.

L’augmentation des capacités se traduit par de nouvelles routes saisonnières ou annuelles ainsi que par une augmentation des fréquences :

  • Pour l’été 2014, Brussels Airlines ouvre 9 nouvelles routes saisonnières qui, pour certaines, marquent un retour de la compagnie Belge sur des marchés qu’elle avait délaissés depuis des années : Ajaccio (1 fois par semaine), Athènes (3 à 4 fois par semaine, abandonnée depuis Avril 2013) , Bari (3 fois par semaine, abandonnée depuis Novembre 2007) , Bastia (1 fois par semaine) , Cagliari (2 fois par semaine, abandonnée depuis Novembre 2008), Figari (2 fois par semaine), Malte (2 fois par semaine, abandonnée depuis l’été 1990), Montpellier (3 fois par semaine) et Séville (3 fois par semaine, abandonnée depuis Avril 2012).
  • De nouvelles destinations seront servies toute l’année : Cracovie (3 à 4 fois par semaine, abandonnée depuis Janvier 2013) et Varsovie (12 fois par semaine, abandonnée depuis Octobre 2012) illustrent son intérêt retrouvé pour le marché polonais.
  • Les fréquences vers plusieurs destinations existantes (Florence , Palerme , Marseille , Catane et Madrid ) seront également augmentées.

Aucune de ces nouvelles routes n’attaque frontalement Ryanair depuis Bruxelles Zaventem, même si Montpellier, Cagliari et Séville sont desservies par la low-cost depuis l’aéroport de Charleroi (CRL). Brussels Airlines aura également à faire avec la concurrence d’Air Malta pour sa route vers la Valette, d‘Aegean Airlines vers Athènes, mais surtout des la low-cost Jetairfly et Thomas Cook Belgium vers la plupart de ces destinations.

Ces ouvertures de lignes sont possibles grâce à une productivité améliorée et à une diminution de 10% de la structure de coûts, selon la compagnie. Deux Airbus A319 supplémentaires seront ajoutés à la flotte au cours des prochains mois alors que les Avro RJ100, plus petits et plus gourmands en kérosène, seront retirés d’ici à 2016.

Brussels Airlines revoit également sa politique commerciale, avec de nouveaux services : le site internet sera modernisé, une nouvelle gamme de produits tarifaires sera présentée, un nouveau programme de fidélisation sera lancé spécifiquement pour leur réseau européen , qui co-existera avec l’ actuel programme Miles & More du groupe Lufthansa.

Enfin, un nouveau salon d’Affaires verra le jour avant la fin de l’année à Bruxelles Zaventem.

« Nous allons nous différencier par notre accent sur le service , l’innovation et des prix compétitifs . Ce n’est que le début d’une nouvelle et dynamique Brussels Airlines qui s’adapte à un environnement de marché en évolution rapide « , a déclaré le PDG Bernard Gustin.

© 2014 Air Info – Tous droits réservés.

Laissez un commentaire